Alors que bon nombre de rappeurs drill se sont faits assassinér ces derneirs mois, Fivio Foreign a tenu à s’exprimer sur l’aspect positif de ce courant musical qui pour beaucoup fait office d’exutoire.

Rappeur, un métier dangereux ! Lundi 7 février, Dimzordimma, un jeune rappeur de 18 ans, a été mortellement poignardé alors qu’il se trouvait au 7ème étage d’un immeuble d’Enfield, un quartier de Londres. De l’autre côté de l’Atlantique, c’est C-Hii Wvttz, 16 ans, qui perdait la vie pendant qu’il quittait un Airbnb qu’il avait transformé en studio le temps d’une session. Selon le New York Daily News, ses assassins l’ont fusillé alors qu’il se trouvait assis dans sa voiture garée, dans le quartier de Brooklyn, dimanche 6 février. Le point commun entre ces artistes pour lesquels des enquêtes sont actuellement en cours ? Tous 2 pratiquaient la drill. Et, pour le père de C-Hii Wvttz, abattu par la mort de son fils, ce courant musical n’est autre que “la musique du diable”. Amer, il a même ajouté que selon son constat, le hip-hop avait mal évolué : “notre hip-hop n’est plus du tout du hip-hop”, expliquant que la drill n’avait que pour but d’attiser la haine.

Dimzordimma :

CHII WVTTZ :

À LIRE AUSSI: Le rappeur new-yorkais CHII WVTTZ tué à l’âge de 16 ans

Fivio Foreign parle de ses violences

Fivio Foreign a récemment participé à un congrès à New York, durant lequel il était prévu de discuter de la rotation des morceaux de rap en radio, eux qui sont souvent boycottés à cause des paroles d’une extrême violence. La mère de Pop Smoke ainsi que la présidente de l’arrondissement du Bronx, à New York, figuraient parmi les intervenants. En sortant de cette conférence, l’interprète de Big Drip s’est exprimé au micro de TMZ sur l’impact de la drill, et son analyse va à l’encontre du constat du daron de C-Hii Wvttz. Selon lui, l’avènement de la drill serait très positif. Il explique en effet que le rap est un échappatoire pour beaucoup de jeunes, qui espèrent sortir de la rue par l’intermédiaire de cette voie. “Ils essaient d’enlever la musique drill des radios. Ils essaient de nous empêcher de passer à la radio. Ce n’est pas la musique qui tue les gens. C’est la musique qui aide les n***** du quartier à sortir du quartier. Vous me comprenez ? Donc, nous avons besoin de ça. Si vous enlevez ça aux n*****, les n***** seront dans le quartier à s’entretuer et à se faire la guerre les uns contre les autres.” Une analyse juste qui toutefois s’applique à toutes les musiques, et activités en général, qui occupent les gens des quartiers difficiles, et les détournent de l’illicite.