Présent dans le dernier épisode du podcast Featuring de Driver, Rohff a révélé qu’il aurait pu intégrer le Secteur Ä avant de dévoiler son 2ème album La vie avant la mort.

Voilà une anecdote étonnante et qui aurait sans doute pu avoir un impact non négligeable sur l’histoire du rap français. En ce début de semaine, Rohff était l’invité du dernier épisode du podcast Featuring présenté par Driver et disponible sur les plateformes de streaming. L’occasion pour les 2 hommes de revenir sur l’immense carrière de Housni, de ses 1ers textes à la MJC de Vitry à son 10ème album – et dernier en date – Grand Monsieur sorti en décembre. Lors de la 1ère partie de la conversation, autour de la 26ème minute, Roh2f va faire une révélation qu’il n’avait jamais évoqué auparavant. Il explique ainsi qu’avant sa signature chez Hostile et la sortie de son second album intitulé La vie avant la mort (2001), qui suivait Le code de l’honneur qu’il avait révélé en 1999, Kenzy, fondateur du légendaire Secteur Ä, lui avait proposé de rejoindre son écurie : “Je me souviens qu’avec Kenzy, on avait mangé ensemble, il m’avait sollicité et il me proposait d’intégrer le Secteur Ä”.

À LIRE AUSSI: Rohff annule 2 concerts, Booba savoure : “T’as vendu que 13 billets ?” [Photo]

Un choix judicieux ?

S’il aurait donc pu rejoindre le collectif, dans laquelle on retrouvait notamment Passi, Stomy Bugsy, Doc Gynéco, Ärsenik, Neg’ Marrons, Pit Bacardi ou encore Singuila, Rohff avait finalement préféré refuser l’offre : “Il me proposait d’intégrer le Secteur Ä et moi je me rappelle, je lui disais ‘Mais nan je peux pas, moi je viens de Mafia K’1 Fry, les gens ils vont croire que je suis Secteur Ä’. Et puis il me vendait le truc, il m’expliquait que c’était du business, et puis finalement ça s’est pas fait”. Et tandis que Driver va imaginer ce que cela aurait pu donner, notamment grâce aux refrains de Jacky Brown, Rohff estime lui qu’il a fait le bon choix : “Ça l’aurait peut-être fait mais moi je voulais garder mon identité”. Il paraît en tout cas très clair que s’il avait accepté cette proposition de Kenzy, le parcours de Rohff aurait été considérablement bouleversé…