Booska-P, Yard et L’Equipe Smile se sont associés pour lancer dès 2023 Les Flammes, une cérémonie qui viendra récompenser les “cultures populaires”.

Face à l’absence régulière de la plupart des plus gros vendeurs du rap, et de musique urbaines en général, aux cérémonies de remises de récompenses musicales en France, la demande se faisait de plus en plus forte. Parmi ceux qui ont élevé la voix ces dernières semaines, notamment à l’approche des Victoires de la Musique, des médias mais aussi de personnalités comme Cyril Hanouna ou le producteur Tefa. Dans ce contexte, et sans qu’il y ait de liens apparents, Booska-P, Yard et L’Equipe Smile ont annoncé sur leurs réseaux sociaux, ce jeudi 17 février, dans l’après-midi, s’être associés pour organiser dès 2023 Les Flammes, une cérémonie célébrant et récompensant ce qu’ils nomment les “cultures populaires”. Si aucun détail n’a pour l’heure été donné, on peut imaginer sans trop s’avancer que le rap occupera une certaine place dans l’avènement. Néanmoins, l’emploi de l’expression “cultures populaires”, et vu les structures impliquées, peut laisser entendre que d’autres domaines, tels que le cinéma, le sport, les réseaux sociaux, pourraient également être mis à l’honneur. Cette cérémonie viendra ainsi succéder à d’autres tentatives, telle que L’année du hip-hop, organisée en 2007 et en 2008 par Virgin 17 et Europe 2, ainsi qu’aux Trace Urban Music Awards, en 2013 et en 2014, qui n’ont malheureusement pas réussi à s’inscrire dans la durée…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par YARD (@yard)

À LIRE AUSSI: Ninho et Dadju attaquent les Victoires de la Musique

Une annonce qui tombe à pic

Cette annonce arrive donc à la suite d’une nouvelle polémique entourant la cérémonie des Victoires de la Musique, qui ont eu lieu ce vendredi 11 février. Si OrelSan et SCH ont été récompensés lors de la cérémonie, ce dernier s’est dit gêné par l’absence de nombreux gros noms de la scène rap française ayant réussi des performances commerciales très élevées cette année. Suite à quoi, Ninho et Dadju ont pris la parole pour s’en prendre à cette cérémonie diffusée sur une chaîne du Service public, France 2, exprimant ainsi ce qu’un nombre très important d’artistes, d’acteurs du rap game et d’auditeurs pensent. Les choses semblent ainsi en passe de changer. Cette annonce apparaît en effet comme une grande nouvelle pour la représentation de la musique la plus écoutée en France qui, à défaut d’être honorée par l’industrie musicale, pourrait voir les choses être prises en main par certains des siens.