Maillon fort du 94 évoluant dans l’ombre depuis une décennie, Rimkus s’apprête aujourd’hui à sortir de son silence avec Boîte Noire, un 1er projet bien trempé. Rencontre avec cet acolyte de Lacrim à la plume acérée…

Actif depuis plus de 10 ans dans le rap, Rimkus a déjà un CV à faire pâlir sans pour autant n’avoir rien sorti officiellement en son nom. Originaire de Chevilly-Larue (94), il rencontre très tôt Lacrim, son aîné. De son côté, Rimkus rappe déjà, mais il n’a pas pour idée de faire de sa passion un véritable gagne-pain à l’avenir. Conscient du potentiel de son ami, Lacrim – qui lui se lance sérieusement dans la musique – l’emmène avec lui et lui permet de poser, et sortir officiellement ses 1ers couplets. Ainsi, on le retrouve sur le projet Liberté provisoire de Lacrim sorti en 2010, mais aussi sur la mix-tape Mec de rue de Mister You sur un titre aux côté de You, Wira et Lacrim. A l’époque, le rappeur fluerte déjà avec un rap brut, mais avec toujours un sens de la formule et du message bien senti.

Rimkus feat. Doria – Mayday :

À LIRE AUSSI: FRESH LADOUILLE – L’interview en 5 mots : Son blase, MIG, le théâtre, la rue, la drill

De Chevilly-Larue au rap game

Pendant longtemps, Rimkus a donc gravité autour de la planète rap sans jamais vraiment se lancer complètement. Comme il le dit dans son projet : “Pas du genre à me prendre la tête pour un truc qui paie pas comptant”. Jusqu’au jour où, poussé par un ami, il décide finalement d’aller au bout et signe son 1er projet, une tape au titre évocateur : Boîte noire, en référence à la boîte présente dans les avions qui sert à enregistrer les informations émises depuis l’appareil. Pour RAPRNB, il revient sur ce parcours unique, de la création de son blase au casting de rêve du projet. Il évoque Chevilly-Larue, son berceau, son quartier mais aussi l’endroit où il rencontre Lacrim, un personnage incontournable de son parcours. Il se souvient notamment de la période où il était signé sur son label, Plata O Plomo. Enfin, il parle de cette actualité brulante autour de lui : la sortie de sa 1ère mix-tape, un projet qu’il considère presque comme un album puisqu’il estime s’être livré comme jamais sur certains titres. Impossible de ne pas évoquer avec lui le casting de fou sur la tracklist, de Lacrim à Koba LaD en passant par Uzi, Doria (sur Mayday dont il a déjà dévoilé le clip) ou encore Fresh La Douille

Rimkus – L’interview en 5 mots :