Kendrick Lamar s’est exprimé sur la manière dont le parcours de Nelson Mandela l’a inspiré dans la création de To Pimp A Butterfly

A l’occasion d’une interview pour le podcast The Big Hit Show, Kendrick Lamar était invité pour revenir sur sa carrière. Avec lui, plusieurs de ses plus fidèles collaborateurs, dont Dave Free, ancien patron du label TDE, qui a créé avec K-Dot l’entreprise pgLang. Ensemble, ils sont revenus sur la conception de l’incroyable album de Kendrick, To Pimp a Butterfly, paru en 2015, et ont expliqué comment le voyage du rappeur en Afrique du Sud l’a inspiré. C’est notamment en se rendant sur l’île de Robben Island, où Nelson Mandela a été incarcéré, que le natif de Compton a pris une claque. “C’était vital”, a déclaré Dave Free. “Je ne pense pas que l’album aurait été ce qu’il est s’il n’était pas allé vivre cette expérience. Il m’a appelé un soir, il m’a dit : ‘Frérot, je viens de traverser un village’. Il m’a dit, ‘Mec, j’ai enlevé ma chemise’. Il disait, ‘J’ai enlevé ma chemise et j’étais juste avec les gens’. Il a dit, ‘Ils m’ont juste enlacé, ils m’ont juste enlacé. Et ils m’aimaient’. Et il dit, ‘Je n’ai jamais ressenti un tel amour. Je n’ai jamais ressenti autant d’amour en un seul endroit. Juste de l’amour’.”

À LIRE AUSSI: Les écoutes en streaming de Dr. Dre, Kendrick Lamar et Eminem augmentent largement après leur performance au Super Bowl

Mandela, un exemple pour Kendrick

Kendrick Lamar, qui a récemment participé au show de la mi-temps du Super Bowl, est ensuite revenu plus en détail sur la manière dont le parcours de Nelson Mandela l’a inspiré, et l’a fait relativiser : “Vous savez [Mandela] se battait pour l’égalité. Il a fait 27 ans dans cette petite cellule, mais a gardé sa lucidité mentale, mais aussi son intégrité et son enthousiasme pour se motiver non seulement lui-même, mais aussi les gens qui l’entouraient. Cela m’a inspiré à 100%.” Le rappeur de 34 ans a ensuite poursuivi en déclarant : “Je me suis inspiré de cette expérience et j’ai cherché en moi mes propres expériences également”. Il confie ensuite ne jamais avoir laissé sa condition sociale initiale prendre le pas sur son destin : “Ok, je viens d’un quartier qui n’était pas tellement perçu comme génial, mais je ne peux pas laisser ces 4 coins définir qui je suis. […] Tout le concept de To Pimp A Butterfly était de partager cette expérience avec eux. De retourner à Compton et de leur dire ce que j’ai appris. C’était moi qui expliquais mon expérience et les émotions qu’elle m’avait procurées.” Pour rappel, Kendrick Lamar avait rendu hommage à Mandela le jour de sa mort, le 5 décembre 2013, en conseillant à ses fans de rechercher : “un petit morceau de la vie de Nelson Mandela.” Cette quête humaine et spirituelle que nous conte l’artiste dans le podcast aura en tout cas été salvatrice, tant l’album est devenu iconique au fil des années.

Kendrick Lamar – To Pimp A Butterfly :