A l’occasion d’une interview, Koba LaD est revenu sur son tout 1er bad trip, expliquant s’être retrouvé tout nu dans son quartier.

Outre la musique, Koba LaD est connu pour sa consommation importante de stupéfiants. Parlant régulièrement de son rapport à la fumette (et à la vente de cette dernière) dans ses morceaux, le jeune homme de 21 ans a commencé cette activité très jeune, au collège plus précisément. S’il connaît désormais son seuil de tolérance à la drogue douce, Marcel Junior Loutarila -de son vrai nom – a,@ comme tous les jeunes qui ont commencé, dû se tester. Et la 1ère expérience fut mémorable pour l’interprète de Train de vie, qui a fait un terrible bad trip comme il l’a raconté au micro de Technikart. Il confie avoir toqué à la fenêtre d’un grand de son quartier afin de récupérer du “shit” avant d’aller acheter, en compagnie d’un autre grand, un paquet de cigarettes et des feuilles. C’est ainsi qu’a commencé le cauchemar.

Koba LaD

À LIRE AUSSI: Bolémvn parle à nouveau du retour de la Sexion d’Assaut [Vidéo]

Un bad trip violent

“C’était en hiver tout ça, on va dans le bat, tout en haut du bat parce que fallait pas que les autres sachent que je fumais, en plus mon manager moi c’est mon grand cousin (Deuspi, NDLR), et avant quand j’étais petit je devais pas fumer, sinon il m’aurait n*qué”. Il raconte ensuite avoir trouvé un petit spot caché pour fumer, avant que lle collègue plus âgé qui l’accompagnait ne lui roule son 1er joint : Je fume, je fume, je lui dit ‘roule-moi un autre joint’. Il roule, je fume 1 barre, 2 barres, 3 barres, PLS, fin du game, plus de Koba. T’es un fou, j’avais une doudoune et tout, j’ai tout enlevé j’ai fini tout nu dans le binks. J’suis sorti dehors, j’me suis allongé…”. Koba confie ensuite être rentré chez sa mère qui, heureusement pour lui, n’était pas là lorsqu’il est arrivé dans cet état…