Booba a de nouveau commenté les dernières actualités concernant le conflit russo-ukrainien, toujours avec un certain détachement.

Tandis que le conflit entre Russie et Ukraine continue de s’enfoncer dans l’horreur, Booba a de nouveau réagi aux récents événements liés à cette invasion sanglante. Kopp a tout d’abord relevé le fait que Tan Kefrei, porte-parole du ministère chinois de la Défense, avait déclaré que la Chine était prête à soutenir la Russie militairement en cas d’attaque des Etats-Unis et de l’OTAN, et ce “à tout moment” et “n’importe où”. Un constat loin d’être rassurant pour nous français, lorsque l’on connaît la force de frappe de la Chine ajoutée à celle de la Russie. Le Duc a ensuite posté un court extrait d’un discours d’Emmanuel Macron qui prévenait la Russie qu’en cas d’agression, la riposte “serait là” et le coût “très élevé”. Un passage que B2O a soigneusement décidé d’entrecouper de vidéos de bombardements russes en Ukraine. Il a également partagé un tweet – dont la véracité de l’information est à prendre avec des pincettes – selon lequel, malgré les sanctions infligées à la Russie, les entreprises russes se porteraient bien mieux que celles du marché occidental.

À LIRE AUSSI: Booba s’accroche avec Tanguy David, militant pro-Zemmour

Booba ironise sur la situation

Alors que la Fédération mondiale de taekwondo a décidé d’enlever au président russe Vladimir Poutine sa ceinture noire, B2O a ironisé en déclarant : “Ils lui ont enlevé sa ceinture noire de taekwondo zobi. Mais ils lui ont laissé Satan 2 (nom d’un missile nucléaire russe, NDLR)”. Le musée Grévin a aussi décidé de ne plus afficher la statue de cire de Poutine dans son établissement, une décision que Booba a de nouveau pris avec humour au travers d’une vidéo qu’il a légendée : “Bon j’appelle Vladi parce que là ça va pas du tout. A ce rythme là il aura pas son Planète Rap !”. Elie Yaffa a aussi écrit au sujet du boycott international que la vodka russe subit, mais aussila décision d’Adidas de ne plus produire aucun maillot pour la sélection nationale de football russe, qu’il a mis en perspective avec le fait que le pays “développerait une armure de combat futuriste capable d’arrêter des balles de calibre 50”. Enfin, le Duc est revenu sur la demande Volodymyr Zelensky, président ukrainien, de voir son pays intégrer sans délai l’Union européenne et l’OTAN : “Donc là il signe sa demande pour que l’Ukraine fasse partie de l’OTAN… Mais vu que dans quelques jours l’Ukraine sera russe… ça veut dire que la Russie va faire partie de l’OTAN ?”.