L’UFC a annoncé l’introduction cette année de Khabib Nurmagomedov dans son Hall of Fame. La récompense ultime pour le combattant invaincu aujourd’hui à la retraite.

Parmi la liste des immenses combattants passés par l’UFC, Khabib Nurmagomedov a forcément une place particulière. Il faut dire que le combattant, arrivé à la fin de l’année 2011 dans la fédération de Dana White 3 ans après ses débuts dans le MMA, aura marqué les esprits par sa polyvalence, sa maîtrise, sa rigueur mais surtout son invincibilité. Entraîné tout au long de sa carrière par son défunt père, Abdulmanap, vétéran de l’armée russe et lui-même ancien combattant passé notamment par le judo, Khabib sera parvenu à conserver un bilan immaculé tout au long de son parcours professionnel, terminant finalement sur un bilan de 29 victoires pour 0 défaite. Une performance qui force le respect, même chez ses détracteurs, agrémentée par quelques combats entrés dans la légende, à l’image de sa victoire par soumission contre Conor McGregor en octobre 2018, qui restera sans aucun doute le plus grand moment de sa carrière à l’UFC.

L’UFC lui ouvre les portes de son Hall of Fame

Retraité depuis octobre 2020 après sa victoire contre Justin Gaethje, et ce à la suite d’une promesse faite à son père décédé quelques mois avant, Khabib s’attache désormais à soutenir et aider ses protégés. Ce week-end, lors de l’UFC 272, il était ainsi dans le coin de son cousin Umar Nurmagomedov, vainqueur de l’américain Brian Kelleher au 1er round. Mais un autre beau moment s’est produit dans la soirée, puisque la fédération a annoncé qu’il était le 1er nom de la classe 2022 de son Hall of Fame. Une juste récompense pour le fantastique combattant que Khabib fut, lui qui va au passage devenir le 1er russe à avoir un tel honneur. Visiblement pas au courant de la nouvelle, il est apparu gêné sous les applaudissements de la salle et les félicitations de ceux avec lesquels il se trouvait, parmi lesquels Kamaru Usman, Islam Makhachev, son agent Ali Abdelaziz ou encore Dana White.