Dans une très longue interview qu’il a accordé au site belge Sud Info, Rohff s’est confié sur la manière dont il conçoit l’éducation de ses 4 enfants.

S’il entre aisément au Panthéon des plus grands rappeurs français de l’histoire, Rohff reste avant tout un homme ayant les pieds bien ancrés au sol. Et comme tout un chacun, Housni reconnaît avoir fait des erreurs parmi lesquels certains de ses coups de sang comme en ce jour de 21 avril 2014 où le rappeur et son équipe s’en prenaient violemment à un vendeur de la boutique Ünkut de Booba. Ces sorties de route, le PDRG les reconnaît volontiers et s’en sert pour éduquer ses 4 enfants, comme il l’explique dans les colonnes du site bruxellois Sud Info. Il confie que selon lui, chacun d’entre eux doit faire ses armes pour se construire : “Dans un premier temps, ils vont apprendre tout seuls. C’est important pour eux. Tu ne peux pas leur montrer tous les chemins parce que ce n’est peut-être pas les chemins qu’ils veulent prendre. Moi, je suis là pour limiter la casse et pour leur dire ‘j’ai vécu ci, j’ai vécu ça, ça, je l’aurais fait, ça, je ne l’aurais pas fait’. Ils doivent vivre pour comprendre”.

rohff enfants

À LIRE AUSSI: Rohff met les Français en alerte : “Ça sera pas des lol si Vlad appuie sur le bouton”

“On a pavé le chemin”

S’il reconnaît avoir eu une enfance bien plus difficile que celle de ses enfants, Rohff tient malgré tout à ce que ces derniers apprennent de leurs propres expériences, dans un monde où les erreurs sont synonymes d’apprentissage : “Nous, on est là, on a pavé le chemin, et ça sera leur tour à eux, plus tard, de paver le chemin pour leurs enfants. Ils doivent comprendre ce qu’est ‘endurer’ la galère. Ils doivent traverser des galères, même s’ils en ont beaucoup moins que nous, parce qu’on est là pour les mettre bien aussi, pour les mettre à l’abri. Honnêtement, comparé à nous, ce sont des enfants gâtés. Ils ont tout. Mon petit dernier, par exemple, il a voyagé et a peut-être fait plus de destinations que plein d’adultes”. Si l’interprète de Zone Internationale est fier d’offrir à ses fils un confort et une stabilité, il confie que cela a selon lui des inconvénients :Ça fragilise. Nous, d’avoir manqué de tout, ça nous a endurci et immunisés contre plein de choses. Et dans le monde qui est en train de se dessiner actuellement, il faut leur ouvrir les yeux. Il y a intérêt, sinon ils vont se perdre, ça va être des fragiles, ils vont être arrogants parce qu’ils ont tout, ils vont chier sur les pauvres et se moquer des gens qui n’ont pas. Ce n’est pas le but du jeu. C’est une sale éducation ça. Donc on est là pour les aiguiller, leur montrer la bonne voie à suivre”.