A 26 ans, et alors que sa carrière bat son plein, Doja Cat a-t-elle vraiment annoncé qu’elle mettait un terme à sa carrière ?

Doja Cat a connu un succès fulgurant en quelques années s’imposant sur la scène internationale à coups de feats, de hits, dont le plus gros est sans aucun doute son morceau Woman (après Say so et Kiss me More avec SZA), mais aussi à force de buzz sur les réseaux, entre ses trolls et autres polémiques. Nouveau coup de bluff ou réel ras-le-bol ? La rappeuse et chanteuse a menacé sa communauté de raccrocher le micro après une embrouille avec ses fans paraguayens, ce 25 mars, sur Twitter alors qu’elle est en tournée en Amérique du Sud (Chili, Brésil, Colombie, Argentine…). Tout est parti d’un concert qu’elle devait donner au festival Asunciónico au Paraguay ce mardi 22 mars. Un show qui a dû être annulé en raison d’une tempête meurtrière, mais que son public local lui reprochait de ne pas avoir annoncé la déprogrammation, ni même n’avoir pris du temps pour eux, notamment ceux qui étaient venus à sa rencontre devant son hôtel. Fâchés par son attitude, on pouvait lire des commentaires de fans paraguayens tels que “It’s too late to apologize” (C’est trop tard pour s’excuser…) quand un autre la qualifiait d’ennemi public N°1. D’ailleurs, si à aucun moment elle n’avait effectivement commenté l’annulation de son concert, et qu’elle se trouvait désormais au Brésil pour la suite de sa tournée, elle répondait sèchement à celui qui l’avait interpellée : “Je ne m’excuse pas !”.

À LIRE AUSSI: Quand Doja Cat parle en français sur Twitter…

Le ton monte…

Et alors que la tension montait d’un cran sur le réseau de l’oiseau bleu, elle rétorquait – avec une touche de provocation – à un autre internaute qui lui expliquait qu’elle ne gagnerait pas son combat contre eux : “Je suis passé à autre chose, je vais juste vous laisser vous énerver entre vous”, avant d’ajouter : “Je ne prendrai plus de photos avec vous après cette tournée.” Poussant la provocation un peu plus loin, entre 2 messages, Doja Cat présentait ses excuses au public brésilien à qui elle considérait avoir livré une mauvaise performance (à São Paulo) le soir où se déroulait ce clash digital, le 24 mars : Je ne pense pas avoir donné au Brésil un spectacle assez bon ce soir et j’en suis désolé mais merci les gars d’être venus, je vous aime putain, et Dieu merci, nous avons un autre spectacle demain, je promets que je le ferai mieux.” Elle devait en effet donner un 2ème concert au Brésil ce vendredi 25 mars.

Coup de bluff ou réel ras-le-bol ?

Certainement lassée et agacée par les proportions que prenait son différent avec ses fans paraguayens, l’artiste américaine en arrivait finalement à une drôle de conclusion, qui prenait la forme d’une menace balancée à ses millions de followers : Voilà, cest parti , je ne m’en fous plus, je démissionne, j’ai hâte de disparaître et je n’ai plus besoin que vous croyez en moi… C’est mort pour moi, la musique c’est fini, et je suis une putain d’imbécile pour avoir toujours pensé que j’étais faite pour ça, c’est un putain de cauchemar, arrêtez de me follow.” Avant de conclure par une phrase qui sera interprétée comme l’annonce de son retrait de la musique, alors même qu’elle avait rebaptisé son compte Twitter ‘J’arrête’ : Cette merde n’est pas pour moi, alors j’arrête. Prenez soin de vous.” Si l’inquiétude a saisi ses fans du monde entier, en réalité, son dernier message ressemblait plus à un coup de gueule avec des mots qui ont dépassé sa pensée. En effet, ce 25 mars, Doja Cat devait toujours se produire pour sa 2ème date à Sao Paulo au Brésil, continuait de publier des posts sur Instagram… et surtout un gros défi l’attend : outre ses dates en solo à travers le monde (Pologne, Suède, Angleterre, Portugal…), elle doit suivre The Weeknd sur sa tournée mondiale, After Hours Til Dawn World Toutr (reportée à cause de la pandémie de Covid-19), qui débutera le 8 juillet au Canada, par la ville de Toronto.