Interrogé sur M6 au sujet de certaines paroles du titre L’odeur de l’essence d’OrelSan évoquant la théorie du Grand Remplacement, Eric Zemmour a sans surprise maintenu ses idées.

S’il n’a pas pour habitude de prendre position sur des sujets politiques, OrelSan fait tout de même passer de nombreux messages dans ses textes. Avec L’odeur de l’essence, qui marquait son grand retour l’an dernier et se trouvait être le 1er extrait de son album Civilisation, l’artiste caennais s’en prenait à l’extrême-droite, mais aussi à ceux qui nous gouvernent, à la police ou à la corruption. Un titre plein de revendications dont le clip comptabilise aujourd’hui près de 17,5 millions de vues sur YouTube, preuve qu’il a plu et que de nombreux auditeurs se sont retrouvés dans les paroles. Ce n’est évidemment pas le cas d’une partie des français, représentée par certaines personnalités politiques de droite et d’extrême-droite, à commencer par un certain Eric Zemmour, présent ce lundi 28 mars dans l’émission Le 19:45 sur M6.

OrelSan – L’odeur de l’essence :

“Ce jeune homme est sans doute plein d’idéalisme”

Invité par le présentateur Xavier de Moulins à réagir à la phrase “La peur, les persuader qu’des étrangers vont v’nir dans leurs salons pour les remplacer” d’Orel’, l’ancien journaliste désormais à la tête du parti Reconquête n’a évidemment pas dérogé à ses principes. Il en a également profité pour tacler la vision “idéaliste” présenté par le rappeur : “Ce jeune homme est sans doute plein d’idéalisme, moi je suis un peu plus vieux que lui, et j”ai vu le changement de population. Nous sommes effectivement, quoi qu’il dise, menacé par un grand remplacement”. Une façon de réaffirmer qu’il soutenait cette très dangereuse théorie du Grand Remplacement, qui avait notamment été utilisée et mise en avant par le terroriste Brenton Tarrant, qui avait attaqué 2 mosquées de la ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, pour un bilan de 51 morts et de 49 blessés.