Affecté par la gifle qu’il a mise à Chris Rock durant la cérémonie des Oscars 2022, Will Smith semble s’être vite remis de ses émotions. En grande forme, il célébrait son statut de Meilleur acteur comme il se doit lors de l’after-party organisée par Vanity Fair…

Aussi surprenante et incongrue soit-elle, la séquence de la gifle que Will Smith a mise à Chris Rock restera dans l’histoire, mais surtout, outre le malaise créé, elle aura eu pour effet d’occulter tous les autres surprises prévues au fil de cette 94ème cérémonie des Oscars (la performance de Beyoncé, les retrouvailles sur scène des Parrain, Francis Ford Coppola, De Niro et Al Pacino, ou du trio de Pulp Fiction : John Travolta, Samuel L. Jackson et Uma Thurman…). Cette claque, en direct sur toutes les télés du monde, dégainée par un artiste important du showbiz et de la communauté noire-américaine, qui – contrarié – a choisi de prendre la défense de sa femme visée par l’humour corrosif d’un comique (qui se moquait de son crâne rasé, alors que Jada souffre d’une maladie qui lui fait perdre ses cheveux), restera dans les mémoires autant qu’elle a choqué. Bien que Chris Rock se soit déjà moqué de Jada Pinkett et Will Smith aux Oscars en 2016, ce dernier s’est lui-même montré perturbé par son acte, qui se voulait héroïque, en recevant sa statuette du Meilleur acteur (pour son rôle de La méthodes Williams). S’excusant la larme à l’œil auprès de ses confrères et de l’Académie des Oscars, il concluait son discours en espérant qu’il serait de nouveau invité. En effet, quelles conséquences pourraient avoir cette violente baffe ?

À LIRE AUSSI: Will Smith frappe Chris Rock pendant les Oscars 2022 [Vidéo]

Quelles conséquences ?

D’abord Chris Rock, qui a su garder son sang froid (“Waouaw, je viens de me faire casser la gueule par Will Smith !) pour poursuivre sa mission sur la scène du Dolby Theatre de Los Angeles, aurait pu porter plainte contre l’ancien rappeur. La police de Los Angeles a confirmé que l’humoriste avait décliné l’invitation du LAPD à le faire. Dans un communiqué, les autorités ont expliqué : Les services d’enquête du LAPD ont été mis au courant d’un incident entre 2 personnes lors de la cérémonie des Oscars. Un incident durant lequel un individu en a giflé un autre. L’individu impliqué a refusé de porter plainte à la police. Si la partie concernée souhaite un rapport de police à une date ultérieure, le LAPD sera alors disponible pour ouvrir une enquête.” Si Chris Rock a préféré en rester là, peut-être s’exprimera-t-il ultérieurement ? En tout cas, si des poursuites devaient être engagées, alors le comédien risquerait une amende de 100 000 dollars. Mais l’Académie des Oscars pourrait aussi punir l’acteur d‘Ali et Men In Black. Rapidement, certains se sont demandés si Will Smith pouvait se faire reprendre son trophée et son titre de Meilleur acteur, mais l’Académie a d’abord réagi en quelques mots : L’Académie ne tolère aucune forme de violence…”, avant d’annoncer entamer des démarches pour faire toute la lumière sur cette affaire. En 2017, un code de bonne conduite avait été rédigé par l’Académie, notamment après les scandales sexuels qui avaient frappé l’industrie du cinéma, afin de montrer l’importance de “soutenir les valeurs de l’Académie”, comme l’inclusion, la promotion d’environnements favorables et le “respect de la dignité humaine”. Ainsi au lendemain de la cérémonie, elle annonçait l’ouverture d’une enquête, et examiner les suites à donner au regard de son “règlement et de la loi californienne. De son côté, l’actrice Whoopi Goldberg, l’une des administratrices de l’Académie, a estimé que sa récompense ne lui serait pas retirée.

Les Parrain, Francis Ford Coppola, Robert De Niro et Al Pacino :

Une célébration au son des tubes du Fresh Prince

Dans ce contexte, Will Smith, lui, semblait avoir assez rapidement retrouvé ses esprits. Soutenu pendant la cérémonie par un Denzel Washington qui a cherché à le réconforter avec cette phrase : “Dans tes moments les plus intenses, fais attention, c’est là que le diable surgit !, celui qui s’est fait connaître dans la série Le Prince de Bel-Air a fait son mea culpa avec émotion en récupérant sa statuette, et a ainsi pu tourner la page. Après minuit, on le retrouvait en effet à la soirée Vanity Fair en clôture des Oscars, au Wallis Annenberg Center de Beverly Hills, entouré de sa famille pour une jolie photo avec son trophée. De nombreuses stars étaient présentes (de Zendaya avec les acteurs d’Euphoria (dont Hunter Schafer et Dominic Fike), Al Pacino, Kim Kardashian, Khloé Kardashian et Travis Barker, Kendall Jenner, Lori Harvey, Hailey Bieber et Timothée Chalamet à Kelly Rowland, Megan Thee Stallion, Nicky Hilton, Ciara, Lana Del Rey, Emily Ratajkowski, Rita Ora, Sofia Coppola, Julia Fox, Normani ou encore Billie Eilish), alors que sur le dancefloor, Will Smith arborait un large sourire en célébrant sa victoire. Il enchaînait les pas de danse au son de ses propres hits des années 90, Miami, Gettin’ Jiggy Wit It ou encore Summertime dont il chantait les paroles à tue-tête au milieu de la foule avec son oscar, tandis que son pote D-Nice animait la fête…

will smith oscars vanity fair
Will Smith, Jada Pinkett Smith, Willow Smith, Jaden Smith et Trey Smith