Il semblerait que Drake s’en soit à nouveau pris à Pusha T dans son nouveau morceau avec Jack Harlow… Relançant leur clash de 2018 !

Alors que Pusha T a annoncé qu’il préparait une collaboration avec Dr. Dre, c’est le featuring entre Drake et Jack Harlow, teasé depuis quelques jours, qui fait le buzz. En effet, un leak d’un extrait de leur collab’, provisoirement intitulée Have a Turn et qui pourrait être extrait du prochain album du rappeur de Louisville attendu le 6 mai (Come Home the Kids Miss You), a été diffusé ce mercredi 13 avril sur les réseaux et certaines interprétations voudraient qu’il contienne un passage où Drake y relancerait son clash contre King Push. Drizzy y enverrait quelques punchlines subliminales à Push qui avait sérieusement contribué, en 2018, à porter leur beef – initié en 2010 de la rivalité entre son groupe The Clipse et Lil Wayne, qui était le mentor de Drake – à un niveau supérieur avec son diss-track, The Story of Adidon. Dedans, et alors qu’il y avait également une tension palpable entre Drake et Kanye West, il reprochait à la star canadienne de cacher au monde avoir eu un enfant. Il s’agissait d’Adonis, que Drake n’avait alors pas encore reconnu officiellement, et qu’il avait ainsi été poussé à le faire…

Pusha T – The Story of Adidon :

À LIRE AUSSI: Drake perd (encore) une grosse somme dans un pari

Pourtant, la tension était redescendue

En affichant les paroles concernées sur les réseaux, les internautes laissent donc entendre que certains passages de Drake sont des missiles envoyés à Pushat T : Mes envies de vengeance sont incontrôlables/Même si je sais que nous vieillissons, ouais/Mais pour ça, je dois m’occuper d’un nigga/Ce n’est pas négociable, ce n’est même pas discutable…” Puis les choses deviennent plus précises quand le boss d’OVO Sound semble faire référence à un rap de drogués (“coke rap) qui est le terme utilisé aux US pour définir le style de Pusha T, notamment à l’époque de son projet Daytona, en 2018, où la drogue et son univers étaient le thème central de son projet (même sa cover qui avait fait polémique) : Tout ce que j’entends, ce sont des discours venant d’intermédiaires/Tout ce que j’entends, ce sont de grandes histoires racontées par de petits hommes/Quand je dis “salope”, je fais très rarement référence aux femmes/La plupart des salopes que je connais sont des renois/Ce ne sont même pas des femmes…, puis il poursuit : “Si je te vois, je te crache au visage, ha-tu/Daytona avec des visages verts…” Ainsi Drizzy cite même le titre du 3ème album de King Push en faisant un jeu de mot avec les montres Rolex Daytona, “les verts visages” pouvant faire référence aux billets (les billets verts de la monnaie américaine), ou à un modèle de montre, la Rolex Cosmograph Daytona, qui contient un cadrant vert, à moins qu’il ne s’agisse d’une réf aux courses de voitures Daytona 500, dont le drapeau vert annonce le départ (comme s’il annonçait le nouveau départ du clash !?). Sur son opus Daytona, Push avait balancé un autre diss-track, intitulé Infrared, qui avait alors poussé Drake à répondre avec son Duppy freestyle… Vous aurez compris : les fans de rap US sont au aguets, sur ces bons mots, le clash – enterré depuis 4 ans – pourrait bien repartir de plus belle, d’autant que Pusha T prépare un nouvel album, It’s Almost Dry