Après avoir tiré que l’homme qui s’était introduit chez lui, DaBaby s’est adressé à lui sur Instagram. Il aurait intérêt à ne pas revenir !

Après avoir tiré – ce mercredi 13 avril – sur l’individu qui s’était introduit sans autorisation dans son immense propriété (à 2,3 millions de dollars) de Troutman, en Caroline du Nord, et l’avoir blessé à la jambe, DaBaby avait appelé les secours qui étaient intervenus rapidement. Les forces de l’ordre qui ont conduit l’intrus, dont les jours n’étaient pas en danger, à l’hôpital, ont confirmé que le rappeur a discuté avec lui au moment de l’incident. L’appel de DaBaby à la police a même été révélé par TMZ. On peut l’entendre dire à son interlocuteur du 911 qu’il a agi en légitime défense, alors qu’en fond, l’homme blessé crie de douleur : “Je lui ai tiré une balle dans la jambe… Il s’est introduit sur ma propriété… Il est neutralisé jusqu’à ce que vous arriviez ici…On lui demande alors si le blessé est encore conscient, ce à quoi il répond : “T’entends pas cet homme, frérot ?” Puis quand il lui ait demandé de poser son arme, DaBaby répond qu’il préfère garder son gun par sécurité, jusqu’à l’arrivé de la police avec qui il a totalement collaboré. Ce vendredi, l’auteur du hit Rockstar est revenu sur ce fâcheux évènement sur Instagram pour expliquer son geste, et surtout qu’il avait fait preuve de retenue !

À LIRE AUSSI: DaBaby auteur des coups de feu contre l’homme qui s’était introduit chez lui

DaBaby, un mec carré…

Dans un post publié sur Instagram ce 15 avril, le rappeur de 29 ans a donc rappelé qu’il avait tempéré sa réaction, tout en mettant en garde celui sur lequel il avait tiré, ou tout nouvel intrus, si il leur prenait l’envie de renouveler l’expérience. Sous un extrait du clip de Cam’Ron, Paid in Full, dont le personnage Rico est en train de dire : “Les renois se font tirer dessus tous les jours. Tu vas bien, ni**a ?”, Jonathan Lyndale Kirk (de son vrai nom) écrivait : J’ai choisi de ne pas prendre la vie du renoi l’autre jour et c’était mieux comme ça”. Il ajoutait : “Personne ne mérite de partir, j’ai agis correctement”, avant d’avertir l’individu (et au passage tout autre malfaiteur) de ne pas revenir chez lui : “Guéris et vis ta vie mon garçon ! Mais ne te ramène pas ton cul.Il nous aura prévenu…

Pour rappel, en novembre 2018, DaBaby, qui est régulièrement impliqué dans des affaires de violence ou des polémiques, avait déjà tiré et tué un adolescent alors qu’il faisait ses courses avec sa famille dans un centre commercial Walmart à Charlotte, affirmant qu’il avait agi en légitime défense. Accusé de meurtre, les accusations avaient été réduites à un délit pour port d’arme…