Il avait plaidé coupable. Ryan Michael Reavis, l’un des dealers qui avaient fourni la drogue à Mac Miller a été condamné à 11 ans de prison…

Ryan Michael Reaves, l’un des hommes reconnus coupables de la mort de Mac Miller a été condamné lundi 18 avril à 131 mois de prison – un peu moins de 11 ans – pour son rôle dans la livraison au rappeur de pilules contenant du fentanyl qui a conduit à son overdose mortelle en 2018. L’homme de 39, natif de West Los Angeles mais installé à Lake Havasu, en Arizona, depuis 2019, avait été arrêté en novembre 2021, et avait plaidé coupable lors de son procès (en 2021) pour avoir fourni du fentanyl. Il réclamait 5 années de réclusion. La cour fédérale de Los Angeles a rendu son verdict après la lecture aux jurés d’une déclaration de la mère de Mac Miller, Karen Meyers, qui évoquait le rire “contagieux et radieux” de son fils, et qui expliquait que celui-ci n’aurait jamais consommé la drogue s’il avait su qu’elle contenait du fentanyl : “Il voulait vivre et il était excité par le futur”, a-t-elle notamment déclaré.. Des textos révélés par la procureure durant le procès ont, par ailleurs, dévoilé que l’accusé continuait de vendre de la drogue près d’un an après la mort tragique de Mac Miller, mais surtout qu’il était au courant que des pilules contrefaites circulaient et continuaient de tuer des consommateurs.

Ryan Michael Reavis
Ryan Michael Reavis

2 autres individus ont également été inculpés. Stephen Walter, 49 ans, de Westwood, qui a plaidé coupable à l’accusation de distribution de drogues et attend sa condamnation. Il est celui qui a donné l’ordre à Ryan Reavis de fournir, en connaissance de cause, les pilules d’oxycodone contrefaite mélangées à du fentanyl à Mac Miller. Enfin le cas de Cameron Pettit, 30 ans, originaire de West Hollywood, est en cours. Ce dernier est celui qui a effectué la livraison au rappeur décédé à 26 ans. Notons que Ryan Reaves risquait jusqu’à 20 ans de prison et un suivi judiciaire à vie, soit la même peine que son ami, Stephen Westwood, mais a vu sa sanction pénale réduite grâce à sa collaboration avec la justice californienne.

À LIRE AUSSI: Michael K. Williams : l’acteur de The Wire est mort d’une overdose d’après l’autopsie

Un Mc parti trop tôt

Pour rappel, le rappeur avait été retrouvé inconscient à son domicile de Fernando Valley le 7 septembre 2018. Lorsque son assistant la découvert, le jeune homme était déjà mort des suites d’un arrêt cardiaque. Sa disparition faisant suite à sa douloureuse rupture avec Ariana Grande, quelques mois avant seulement. Le résultat de l’autopsie avait confirmé la présence de fentanyl, de cocaïne et d’alcool dans son organisme. Malcolm James McCormick alias Miller avait sorti 6 albums studio tout au long de sa carrière, dont Swimming en 2018, pour lequel il a été nominé à titre posthume pour un Grammy Award.

mac miller studio