La footballeuse Kheira Hamraoui aurait été impliquée dans une bagarre lors de l’entraînement de l’équipe féminine du PSG, à la veille de la demi-finale de Ligue des champions contre l’OL

Pour beaucoup, le retour de Kheira Hamraoui dans l’équipe féminine du PSG était une énigme après l’énorme affaire de son agression en novembre 2021 et des révélation sur sa liaison avec Eric Abidal. Ainsi, un incident entre Kheira Hamraoui et Sandy Baltimore a eu lieu à l’entraînement, lors de la mise en place tactique, de ce samedi 23 avril au matin, à la veille de la demi-finale de Ligue des champions féminine contre l’OL. La répétition de remarques négatives de la part d’Hamraoui aurait fini par agacer Baltimore lors d’un exercice. Des insultes ont alors fusé et les 2 footballeuses ont dû être séparées avant que cet altercation ne dégénère en impliquant d’autres joueuses, tandis que Marie-Antoinette Katoto et Kadidiatou Diani étaient également impliquées. Dans ce contexte, la séance d’entraînement a été interrompue, et l’ancienne Lyonnaise a dû quitter le terrain dans la foulée. Après qu’une réunion de crise ait été organisée par le club de la capitale, il a été décidé qu’Hamraoui ne participerait pas au match de ce dimanche à Lyon (prévue à 17 heures), l’une des rencontres les plus importantes de la saison.

hamraoui baltimore PSG
Sandy Baltimore et Kheira Hamraoui

À LIRE AUSSI: Eric Abidal : des audios compromettants fuitent contre la joueuse du PSG, Kheïra Hamraoui [Vidéo]

Les conséquences de l’affaire Hamraoui

Difficile de ne pas voir ici les conséquences (qui auront tout de même tardé à ressurgir sur le terrain) de l’interminable affaire de l’agression de l’attaquante parisienne en novembre 2021, qui avait entraîné la garde-à-vue de sa coéquipière Aminata Diallo, qui avait fini par être mise hors de cause, mais aussi des révélations sur sa liaison avec Eric Abidal. Après que les 2 joueuses aient été réintégrées à l’équipe, Hamraoui semblait toutefois être isolée du groupe. Il est donc presque évident que, comme beaucoup l’avaient imaginé, les blessures étaient profondes et la fracture impossible à résorber. Il avait déjà été rapporté par son avocat qu’Hamraoui subissait des “menaces et des intimidations” de la part de certaines coéquipières (qui soutiendraient Aminata Diallo) au PSG mais aussi chez les Bleues. D’autres racontent qu’au regard de toute cette affaire, l’ancienne Lyonnaise serait devenue “un peu paranoïaque” et même méfiante…

Dans un communiqué officiel publié ce samedi en fin d’après-midi, le PSG a confirmé l’altercation : “Le club confirme qu’un incident entre joueuses est intervenu lors de la séance d’entraînement de la section féminine, ce matin. Le club prendra toutes les mesures pour tirer les conséquences de cet incident. Pour l’heure, les forces vives du Paris Saint-Germain se concentrent sur les objectifs sportifs et le match de dimanche face à l’Olympique Lyonnais.” En réalité, et alors qu’elle est sous contrat jusqu’en juin 2023, l’avenir de Kheira Hamraoui à Paris paraît désormais très incertain…