Les 2 plus gros sites de téléchargement et streaming illégaux français, Zone-Telechargement et Tirexo, ont annoncé leur démantèlement sans plus d’explications.

Les choses vont se compliquer pour les pirates français amateurs de téléchargements illégaux de films, séries, jeux-vidéo voire même de musique et magazines… 2 des principaux sites les plus populaires en France, qui leur permettaient d’assouvir leurs besoins en contenus culturels, ont annoncé ce lundi 25 avril 2022 leur prochaine fermeture. Il s’agit du site de téléchargement illégal, Zone-Telechargement, et du site de streaming, Tirexo, qui étaient encore actifs ce lundi soir. Sur la page d’accueil d’une des répliques de Zone-Telechargement, les responsables de la plateforme expliquent en quelques mots : “C’est sur ces quelques lignes que nous vous annonce la fermeture du site ZT. Oui c’est bien la fin aucune blague, toute chose n’est pas éternelle.” Ils précisent : “Nous avons fermé tous les anciens et nouveaux domaines liés à notre site Zone Telechargement (y compris ForumZT). La base de donnée seras entièrement détruite et le cms ne seras pas diffusé. il n’y aura aucune reprise/suite…”. Même type de déclaration chez Tirexo dès ce dimanche : “L’aventure Tirexo s’arrête là. Merci pour tout. Vous pouvez rager, hurler, nous insulter (si, si, on a droit à ça, j’ai dû enlever des commentaires, ça faisait mal au coeur), ça n’enlèvera rien de ce que nous avons fait pour nous et vous jusqu’ici. Bye”. Si les annonces sont soudaines et ont de quoi surprendre les utilisateurs, ce n’est pas la 1ère fois que ces sites ferment pour ré-ouvrir à une nouvelle adresse…

ZT annonce fermeture

À LIRE AUSSI: Elon Musk rachète Twitter pour 44 milliards de dollars !

Pas d’explications…

Si l’absence de justification peut faire rager, il y a fort à parier que les autorités françaises – qui n’ont elles-même fait aucun commentaire – sont derrière ces tristes nouvelles pour les consommateurs assidus de ce type de téléchargement. Pour rappel, le site ZT avait déjà fait l’objet d’une fermeture très médiatisée en 2016, et avait attiré tous les regards sur ce genre de pratique. Les serveurs avaient alors été saisis et la gendarmerie avait procédé à plusieurs arrestations. Pourtant, il n’avait pas fallu longtemps pour le site réapparaisse à travers de nombreux sites miroirs et un tout nouveau Zone-Telechargement, changeant régulièrement de nom et d’adresse. Ce qui ne devrait pas arriver dans le cas présent.

site ZT 2022 fermeture

Sur ses réseaux sociaux, le journaliste Tristan Brossait indique que l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (ALPA) n’a pas, “à ce stade”, souhaité faire de commentaire