Quelques jours après la perquisition qui a été mené au domicile d’A$AP Rocky suite à son arrestation lors de son retour de voyage avec Rihanna, on apprend que plusieurs armes ont été trouvées par les enquêteurs.

L’information avait provoqué l’étonnement la semaine dernière. Alors que le couple RihannaA$AP Rocky revenait tout juste d’un voyage sur l’île natale de la chanteuse, la Barbade, le rappeur new-yorkais avait été appréhendé par les forces de l’ordre dès sa descente de l’avion. Rapidement, on apprenait qu’un homme avait porté plainte contre lui, l’accusant de lui avoir tiré dessus il y a 6 mois, au cours du mois de novembre. Dans la foulée, Rakim Mayers avait été libéré après avoir accepté de payer une caution de 550 000 dollars tandis qu’une perquisition a été menée à son domicile californien, preuve que le dossier pesant contre l’auteur de Praise The Lord est important.

À LIRE AUSSI: A$AP Rocky libéré de sa garde-à-vue contre 550 000 dollars [Vidéo]

Une enquête balistique

Une vaste opération de police largement médiatisée et qui a visiblement été fructueuse pour les enquêteurs. Ainsi, comme nous l’apprend aujourd’hui TMZ, les forces de l’ordre ont notamment mis la main sur plusieurs pistolets en se rendant chez le rappeur. Forcément, cela ne plaide pas en faveur d’A$AP Rocky, et une enquête balistique a évidemment été commandée afin de savoir si l’une des armes est celle ayant servi lors de la fusillade pour laquelle il est poursuivi. D’après les dires d’A$AP Bari, ancien membre du A$AP Mob, le responsable de cette situation ne serait autre qu’A$AP Relli, autre membre du collectif qui aurait été la cible de ses tirs et aurait ensuite choisi de porter plainte. Nul doute que la science devrait rapidement nous permettre d’en savoir plus au sujet de la responsabilité du compagnon (et futur père de son 1er enfant) de Rihanna dans cette affaire.

À LIRE AUSSI: A$AP Rocky balancé par un membre du A$AP Mob ?