Si elle a renoncé à sa carrière il y a plus de 10 ans, Diam’s fera son retour dans Salam, un documentaire présenté au Festival de Cannes 2022, a annoncé la plateforme BrutX…

Certains imaginent qu’elle se montrera lors de la 75ème édition Festival de Cannes qui se tiendra du 17 au 28 mai 2022, et que sa venue coïnciderait avec la projection d’un long métrage dédié à la rappeuse. En effet, Mélanie Georgiades alias Diam’s, a fait l’objet d’un documentaire, intitulé Salam (paix en arabe), produit par la plateforme BrutX, et co-réalisé avec Houda Benyamina, Caméra d’or en 2016 à Cannes pour Divines, Anne Cissé et Diam’s elle-même. Une annonce faite ce vendredi 29 avril dans un communiqué transmis par l’organisation du Festival à la presse, qui laisse entendre que l’auteure des tubes, Dj, La Boulette ou Confessions nocturnes viendrait elle-même présenter ce documentaire lors d’une séance spéciale. De son côté BrutX a également posté un visuel du programme sur Instagram avec ce message : #Salam, en sélection officielle et en avant-première mondiale au Festival de Cannes 2022. Sur la photo publiée, on peut lire : “Un film documentaire Salam de Mélanie Diam’s, Houda Benyamina et Anne Cissé”.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BrutX (@brutxofficiel)

À LIRE AUSSI: SINIK – L’interview Le jour où : l’album Niksi, les battles, Laylow, Franck Gastambide, Carton Rouge, Zemmour…

Diam’s aux manettes…

Après un documentaire diffusé sur RMC en 2021, dans celui-ci – auquel elle a donc fortement contribué puisqu’elle le co-réalise – l’ancienne rappeuse un temps exilée en Arabie Saoudite avec son mari (l’ex-rappeur franco-tunisien Faouzi Tarkhani) et ses enfants, et qui avait déjà livré une autobiographie en 2012, se confie “sur la gloire, la psychiatrie, la quête de sens et sa conversion à l’Islam,” explique le communiqué, qui ajoute : “Elle révèle dans ce récit intime et pudique les secrets de son histoire”. Diam’s reste à ce jour la plus grande rappeuse française, avec 4 albums dont le 1er, Premier mandat, était paru en 1999, le 2nd, Brut de femme (certifié disque de diamant) en 2003, puis Dans ma bulle en 2006, et enfin le dernier S.O.S en 2009. Sacrée aux controversées Victoires de la musique en 2004 pour son album Brut de femme, elle avait également été récompensée au MTV Europe Awards (en 2007), aux NRJ Music Awards (2007), ainsi que lors de la cérémonie des Trophées du Hip-Hop, toujours en 2007. Avec la parution de son auto-biographie et une apparition en septembre 2012 – voilée pour la 1ère fois pour une interview – dans l’émission Sept à huit sur TF1, elle avait officiellement annoncé la fin de sa carrière de rappeuse.