Alors que sa proposition de rachat a été acceptée, et qu’il doit faire face à quelques controverses, Elon Musk fait des propositions qui pourraient satisfaire les utilisateurs avertis de Twitter…

Si ce 24 avril, la proposition de rachat de Twitter par Elon Musk semblait actée, le milliardaire propriétaire de Tesla et SpaceX ayant passé un accord avec le conseil d’administration du réseau social pour fixer un prix de 54,20 dollars par action, valorisant la plateforme sociale à environ 44 milliards de dollars, de nombreuses polémiques et autres controverses ont failli ou pourraient encore remettre en cause le projet. En effet, la proximité de l’homme d’affaires visionnaires avec les républicains de Donald Trump et ses annonces comme le fait de libérer la paroles sur le réseau à l’oiseau bleu, faisant tomber la censure afin de le rendre plus libre et démocratique, effraient les dirigeants actuels qui émettent de doutes sérieux quand la vente de leur application à l’homme le plus riche au monde. Mais si l’opération est toujours en cours, Elon Musk compte bien rentabiliser sa nouvelle affaire, en réduisant les coûts, comme en diminuant les salaires des dirigeants et en supprimant des emplois, mais également en monétisant les tweets.

kanye west elon musk

À LIRE AUSSI: Elon Musk rachète Twitter pour 44 milliards de dollars !

La monétisation des tweets

En monétisant les tweets les plus viraux, et donc les plus intéressants selon les algorithmes de la plateforme, Elon Musk compte donc gagner de l’argent, et en faire gagner aux twittos. Ainsi, il pourra rembourser les prêts contractés auprès des banques pour réaliser ce rachat. Il s’agirait par exemple de faire payer les sites qui citent et intègrent des tweets nécessaires à l’illustration de leurs articles (un principe qui pourrait cependant être contourné en faisant des captures des publications). Mais cette fonctionnalité complexe qui nécessite encore à être développée, est déjà particulièrement bien perçue par les utilisateurs les plus avertis de Twitter qui se verraient également rétribuer en fonction des performances de leur tweets. Dans ce contexte, le boss de Tesla a par exemple imaginé la mise en place d’abonnements pour ceux qui intégreraient régulièrement des tweets dans leurs articles, ou même pour les utilisateurs de Twitter qui voudraient éviter les publicités sur leur compte. Mais alors qu’Elon Musk foisonne d’idées pour développer son nouveau jouet, l’actuel PDG du réseau, Parag Agrawall, a fait savoir que de telles évolutions n’étaient pour le moment pas dans ses projets…