La nouvelle de son retour lors du Festival de Cannes 2022 répandue, Diam’s s’est exprimée sur le choix d’être le sujet d’un nouveau documentaire…

“Un film documentaire Salam de Mélanie Diam’s, Houda Benyamina et Anne Cissé…” On apprenait ce vendredi 29 avril que Diam’s était l’objet d’un nouveau documentaire, baptisé Salam, qui sera diffusé, et présenté pour la 1ère fois, lors d’une projection spéciale pendant la 75ème édition Festival de Cannes qui se tiendra du 17 au 28 mai 2022. Une info révélée à la fois par un communiqué transmis par l’organisation du Festival à la presse, et une annonce sur les réseaux de BrutX qui produit le programme. Mais la communication de cet évènement au public était également accompagné de l’annonce de la probable présence de l’ancienne rappeuse à Cannes pour présenter elle-même le doc, d’autant qu’elle en est la co-réalisatrice (avec Houda Benyamina, Caméra d’or en 2016 à Cannes pour Divines, et Anne Cissé) et qu’elle a donc activement participé à l’élaboration de ce projet… Diam’s a d’ailleurs choisi de s’exprimer sur le sujet, ce 30 avril dans la soirée, via ses réseaux sociaux…

À LIRE AUSSI: Diam’s sera au Festival de Cannes 2022 pour présenter un documentaire sur sa vie

Mélanie a repris sa plume…

En postant un message écrit sur Instagram notamment, Mélanie Georgiades, aujourd’hui âgée de 41 ans, a donc décidé de s’adresser à son public pour expliquer son choix de contribuer à la création de ce documentaire. Elle écrit : “Pendant des années, on a frappé à ma porte me demandant l’autorisation de mettre ma vie en scène, de la jouer, de l’interpréter. Des demandes nombreuses de documentaires, de biopics, de séries n’ont cessé d’affluer. J’avais comme le sentiment que l’on me demandait les clefs de ma vie pour que d’autres puissent en faire un film. Un spectacle. Elle poursuit : “Ma dépression, mes souffrances, ma quête, ma renaissance : un film ? un divertissement ? J’ai été touchée que l’on s’intéresse à mon parcours. Mais il m’était impossible de laisser des inconnus parler à ma place… Alors j’ai repris la plume. Celle avec laquelle j’ai toujours aimé me livrer.” 10 ans après son auto-biographie, Mélanie confirme qu’elle a donc préféré se replonger elle-même dans son histoire pour la raconter à nouveau, en images cette fois, et sans que personne ne se l’approprie : “J’ai voulu retourner sur mes traces et faire voyager le spectateur avec moi. Replonger dans mes souvenirs et leur redonner vie avec ma plume et la caméra…” Elle ne précise toutefois pas si elle sera bien présente au Festival de Cannes…