Invité sur France Inter, Roméo Elvis a évoqué son 3ème album et est revenu sur les accusations d’agression sexuelle dont il a fait l’objet…

Alors que son nouveau single, Quand je marche (comme Ben Mazué), est sorti ce vendredi 29 avril, Roméo Van Laeken alias Roméo Elvis a repris les sentiers de la promo. Après avoir annoncé son 3ème album sur Instagram : 3 ans après l’expérience Chocolat j’avais envie de présenter quelque chose de différent. Pendant le confinement j’ai beaucoup travaillé sur la composition, j’ai appris à gérer Ableton et j’ai produit sur beaucoup de morceaux pour cet album. Je savais pas du tout où j’allais, j’ai jeté énormément de morceaux (vraiment énormément.. c’est du masochisme à ce niveau là), j’ai réécris, recomposé, pour me rapprocher le + possible de ce qui me faisait vibrer et après 2 années de travail je suis enfin prêt à vous faire écouter ça…”, le rappeur belge était l’invité d’Augustin Trapenard sur France Inter la jour de la mise en ligne de son nouveau single et de son clip, où il en a profité pour évoquer son 3ème album, et ses 2 dernières années de silence après les accusations d’agression sexuelle portées à son encontre. Après 3 EP’s, l’album Morales 2 en 2017 et Chocolat en 2019, il s’apprête donc à revenir avec Tout peut arriver (du titre d’un single paru en 2021), rappelant à l’antenne de France Inter que “le rap a maintenu mon cerveau actif pendant toutes ces dernières années. Il m’a sauvé de la paresse, de l’idiotie, de la bêtise.” Attendu pour le 27 mai, il a en effet pris le temps de préparer son nouveau projet qui est disponible en pré-commande sous différentes éditions. 3 éditions spéciales avec 2 morceaux bonus par édition, disponible à 1500 exemplaires chacun… L’une d’entre elle propose même une cover réalisée par le rappeur de 29 ans, passionné de peinture : un auto portrait peint à l’acrylique ! Mais il est également possible de combiner un pack avec une place de concert, puisqu’une tournée est déjà annoncée… Un retour bien ficelé donc, mais qui suscite chez certains pas mal d’interrogations, comme pour Moha La Squale, qui a sorti le 22 avril son 2ème opus studio, L’Apache, après les accusations dont ils ont été la cible en 2020…

À LIRE AUSSI: Roméo Elvis et Lena Simonne se sont dit “oui”

En pleine conscience…

2 ans après, le frère d’Angèle, qui s’est marié depuis, est revenu sur cette question sur l’antenne de France Inter. Alors qu’il avait reconnu les accusations dès que la victime avait portées à la lumière ce qu’elle avait vécue, dans les colonnes de Télérama au mois de mai 2021, il s’était dit désolé et souhaitait “tirer des leçons de son acte”, précisant qu’il voulait “avancer en pleine conscience.” Ce 29 avril, Roméo Elvis est donc revenu sur cette histoire qui a eu un impact sur sa vie professionnelle dont il dit encore en vivre les conséquences : “Comme je le disais déjà l’année passée, c’est un geste déplacé. Je me suis mal comporté donc je me suis excusé en fait. Et aujourd’hui, on est clair avec ça et je suis content de pouvoir le dire…”, expliquant qu’il en ressentait encore les répercussions. Le journaliste a alors rappelé à Roméo Elvis une de ses expressions signifiant que les artistes subissaient parfois le “trop d’amour” qu’ils recevaient de leur public. Il s’est alors attardé sur le sujet : “J’ai été mis sur un piédestal, et ça m’a peut-être fait gonfler la tête un petit peu, et fait perdre les pédales, parce qu’en fait, on a beaucoup beaucoup d’amour tous les jours. Et en vrai ça aussi c’est anormal , et c’est quelques choses qu’on sait pas gérer, même si on a l’impression. […] En vrai l’amour qu’on nous donne est disproportionné, et quasi aussi toxique d’une certaine manière…” Une solution pour l’artiste belge, écouter les autres comme sa femme. Toutefois il reconnaît que quand on monte très haut, comme au moment du succès de Tout oublier avec sa sœur, “ça fait mal” quand on tombe. Pour lui donc, comme il l’évoquait dans le single Tout peut arriver (TPA), quand on est au sommet il faut réussir à se préparer à “savoir accepter cette chute, cette descente, cette normalité…” parce que justement Tout peut arriver, une expression venue de sa grand-mère qu’il utilise régulièrement, à la fois un message de prévention et d’espoir…

Roméo Elvis – Quand je marche (Comme Ben Mazué) :