Condamné à 15 mois de prison pour avoir exercé illégalement la profession d’agent de sécurité, le mari d’Amel Bent, Patrick Antonelli, a été incarcéré à la prison de Nanterre…

Amel Bent, l’interprète de Ma philosophie, aujourd’hui également jurée et coach de The Voice sur TF1, doit faire face à la mise en détention de son mari, Patrick Antonelli, à la maison d’arrêt des Hauts-de-Seine, tout juste un mois après que le couple ait accueilli leur 3ème enfant. Alors que son incarcération était prévu le mois dernier, il avait néanmoins pu bénéficier d’un mandat de dépôt différé de façon à s’organiser et préparer l’arrivée imminente de leur petit garçon. Le parquet avait également accepté de lui accorder quelques jours de liberté supplémentaires pour être aux côtés de la chanteuse quand le nouveau-né avait dû être hospitalisé quelques jours. Ce 3 mai, l’ancien gérant d’auto-école, devenu coach sportif, a donc été écroué pour purger une peine de 15 mois de prison ferme, prononcée le 8 mars par le tribunal correctionnel de Nanterre.

patrick antonelli

À LIRE AUSSI: Amel Bent sur Diam’s : “Elle a changé le cours de ma vie” [Vidéo]

Condamné pour escroquerie…

4 mois après l’arrêt de la cour d’appel de Versailles qui lui a évité la prison dans l’affaire du trafic de permis de conduire, impliquait des personnalités du foot et des médias, tels les footballeurs Layvin Kurzawa ou Jérémy Menez, l’animateur Ali Baddou (qui en échange de 4 000 euros recevaient leur permis dans leur boîte à lettres), l’ancien gérant d’auto-école de Neuilly-sur-Seine, qui avait déjà été très éprouvé par son placement en détention provisoire de 4 mois, en 2016, doit donc retourné derrière les barreaux. Cette fois, il a donc été condamné pour escroquerie. Il était accusé d’avoir exercé illégalement la profession d’agent de sécurité, quand il avait remplacé un jour, au pied levé, un garde du corps de sa femme… Toutefois, il avait présenté une facture afin de bénéficier d’une aide de l’Etat versée pour compenser la baisse d’activité pendant la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19. Notons que Patrick Antonelli a fait appel à sa condamnation dès le prononcé du jugement de mars, mais que son mandat de dépôt ayant été différé avec exécution provisoire (pour lui laisser le temps de s’organiser et de rester au près d’Amel Bent à la naissance de leur enfzant), cela impliquait qu’en cas d’appel, il doive tout de même passer par la case prison.