Booba et Marc Blata s’écharpent sur les réseaux, se répondant du tac au tac. Mais le Duc compte bien anéantir l’influenceur et ses activités, voire même le faire arrêter…

Après avoir partagé une brève amitié, et avoir dévoilé quelques dossiers ensemble (surtout au sujet de Gim set Dadju) sur les réseaux, les relations se sont tellement dégradés entre Booba et l’influenceur, ex-candidat de télé-réalité, qui n’a pas hésité depuis à piquer. Le rappeur, producteur et homme d’affaires expatrié à Miami s’est donc fixé un objectif : anéantir Marc Blata et réduire à néant ses activités qu’il estime, comme beaucoup, être des arnaques. Comme des gamins, ils s’écharpent régulièrement depuis des semaines sur les réseaux en essayant de se discréditer sur différents sujets, des voitures de luxe qu’ils possèdent, des concerts annulés à l’aide qu’ils se seraient mutuellement apportés quand ils se sont côtoyés. Pour se justifier, chacun apporte la preuve de ce qu’il avance, se justifie dans de long speechs ou ressort de vieux dossiers pour blesser l’autre, tout en prenant à témoin leurs followers. Mais pour Kopp, la priorité est de dénoncer les activités “frauduleuses” de celui qu’il surnomme La Blate et de son épouse, Nadé, ancienne bookeuse de Nabilla, qu’il a également rebaptisée “Le Lémurien”. Certain de ses accusations, et des dossiers qu’il a révélés de jeudi 5 mai pour se justifier, B2o s’est filmé en train de jubiler sous sa douche en adaptant le hit d’Aya Nakamura Djadja, dans un nouveau morceau qui pourrait s’intituler Blata : “Oh Blata, y’a pas moyen Blata, c’est bientôt la fin Blata…”

À LIRE AUSSI: Booba annonce l’arrivée sur le marché de sa “propre weed” [Vidéo]

Les preuves de ses accusations

Après son passage dans la télé-réalité, s’être installé à Dubaï et avoir misé sur sa notoriété pour devenir influenceur, Marc Blata a donc concentré ses activités sur le digital, et les réseaux sociaux. Entre quelques placements de produits, il s’est lancé dans le trading, l’immobilier, et plus récemment dans les NFT. Des activités, dans lesquelles il collabore avec sa femme Nadé, et pour lesquelles sont noms est parfois cité dans des affaires d’escroqueries que Booba tient fermement à dénoncer. Ainsi, après pointer du doigt son choix de faire un trading communautaire, en jouant sur le fibre de la religion, Le Duc s’est attelé à démontrer que les placements dans des NFT proposés par Marc Blata étaient des escroqueries. Et après avoir teasé qu’il allait apporter la preuve de ses accusations, tandis que l’influenceur se demandait pourquoi Booba était autant sur ses côtes, ce jeudi 5 mai, l’auteur de DKR postait sur ses réseaux des audios faisant la démonstration, selon lui, des abus de celui que s’appelle Marc Oceane Singainy Tevanin au civil. En légende de ses conversations (postées sur Insta et Twitter) où Marc Blata semble révéler ses intentions en se lançant dans le “trading crypto”, Kopp – qui mentionne Cyril Hanouna pour lui demander de s’emparer de cette polémique dans Touche Pas A Mon Poste – s’interroge :Si avec ça vous continuez à donner de l’argent et à faire confiance à ce genre d’individus lâches et sans talent… que la force soit avec vous !” Dans ces audios, on peut notamment entendre Marc Blata expliquer qu’il avait trouvé dans les NFT un nouveau moyen de faire de l’argent sur le dos d’acheteurs d’art en NFT : “C’est l’art de te faire niquer, ça a un prix, ça a un coût… et là, on peut tenir le truc… (rires) et c’est une fois seulement qu’ils l’ont acheté qu’ils se rendent compte qu’il se sont faits douiller… Et ça, ça peut être très bon, tu vois, ça peut faire une dinguerie”. Mais ce dernier ne reste jamais longtemps sans réagir et a déjà expliqué que les audios diffusés par Booba étaient tronqués…

Les messages de Booba ce 5 mai dans l’ordre des publications :