Alors que PNL avait repris le chemin des concerts depuis ce 5 mai, le tour bus du duo a été victime d’un accident sur l’autoroute ce dimanche…

Après 2 années de pandémie qui ont poussé le groupe des Tarterêts à reporter leur tournée, Ademo et NOS, ont dû faire face à une nouvelle galère. Ce dimanche 8 mai, vers 8 heures, le tour bus transportant le staff de PNL a eu un accident sur l’autoroute A11, dans le sens Paris-Nantes, à hauteur de Vair-sur-Loire (Loire-Atlantique), alors que le duo devait se produire au Zénith de Nantes dans la soirée. Si le concert a été maintenu (et que RMK de DTF qui assurait la 1ère parie, est apparu assis pendant sa performance, certainement blessé dans l’accident), parmi la dizaine de personnes présentes dans le véhicule, 3 blessés légers ont dû être transportées à l’hôpital de Nantes, selon un communiqué des pompiers : “3 hommes d’une trentaine d’années ont été transportés au centre hospitalier d’Ancenis dans un état léger et 7 autres victimes ont été laissées sur place, indemnes.” Si le  chauffeur a été mis en cause par les gendarmes, le bus s’est renversé – pour une raison qui reste à déterminer – dans le fossé et les pompiers (une quarantaine d’hommes) ont dû fermer l’une des voies à la circulation pendant plus de 2 heures. Comme le montre un vidéo prises par des témoins, et diffusée sur TikTok, un important dispositif a dû être déployé sur place pour sortir le car immatriculé en Allemagne du fossé, et rétablir la circulation.

pnl bus tour accident

pnl bus tour accident

Le chauffeur en cause ?

La responsabilité du chauffeur en cause ? Alors que certains s’avancent à raconter que le chauffeur se serait endormi au volant, une enquête a été ouverte par la gendarmerie. Ces derniers ont en effet déclaré : “Il pourrait s’agir d’un problème lié au chauffeur, de nationalité française. Une enquête est en cours…” Par ailleurs, selon un journaliste de Ouest-France et le site du média, un photographe du quotidien régional présent sur place – alors qu’il revenait d’un reportage au Stade de France pour la finale de la Coupe de France – aurait été agressé par des membres du groupe, alors qu’il prenait des photos du bus accidenté. Le communiqué du journal précise : Plusieurs passagers du groupe lui tombent dessus, l’un d’eux pénètre dans sa voiture et attrape un appareil photo sur le siège passager. […] Les membres du groupe ont ensuite demandé d’effacer toutes les photos présentes sur les cartes de stockage. Puis ils ont pris une photo de lui», ajoute le quotidien. […] La direction de Ouest-France condamne fermement cette agression et cette atteinte au droit d’informer…. L’équipe dirigeante du journal a également annoncé qu’elle allait “porter cette affaire en justice.