Pusha T ne serait plus le bienvenu au Canada. Il a en effet été banni du pays à cause de son clash avec Drake…

Invité de l’émission Drink Champs présentée par l’ancien rappeur N.O.R.E, diffusée sur la chaîne créée par Diddy, REVOLT, pour défendre son excellent nouvel album It’s Almost Dry, Pusha T est revenu sur son beef qui l’oppose à la star canadienne, Drake. Ainsi lorsque celui que l’on appelait Noreaga lui a demandé s’il n’avait pas été trop loin dans son diss-track de 2018, Story of Adidon, dans lequel il avait révélé que Drake était père, alors que ce dernier n’avait alors jamais parlé de son fils Adonis avec la française Sophie Brussaux (il semblait même vouloir alors garder cela secret), Pusha T a été très clair : “Je m’en fous. C’est pourquoi il ne faut pas jouer avec moi. Il n’y a pas de limite !”, ajoutant, pour bien faire comprendre tout l’engagement qu’il met dans ses clashes : “Tous ceux qui m’ont dit que j’étais allé trop loin, je ne leur ai plus jamais parlé…” Mais il a aussi fait d’autres révélations sur la situation compliquée pour lui, notamment pour se rendre sur le territoire canadien, depuis ce clash avec le rappeur et chanteur de Toronto. En effet, il ne peut tout simplement plus se rendre au Canada !

Pusha T en interview pour REVOLT :

À LIRE AUSSI: Pusha T : découvre son nouvel album, It’s Almost Dry [Sons]

Pusha T banni du Canada…

Ainsi, l’auteur de Diet Coke a révélé qu’il était interdit d’entrer au Canada, le pays d’où est originaire Drake. Non pas seulement à cause du diss-track, Story of Adonis, mais surtout à la suite de son concert à Toronto le 20 novembre 2018 où une bagarre avait éclaté : “Je suis interdit de séjour au Canada. Je ne peux pas retourner là-bas…”, a déclaré Pusha en insistant : “Je n’ai pas le droit de retourner là-bas”. A cette époque, le clash entre les 2 artistes était à son comble et le rappeur proche de Kanye West avait accusé Drizzy d’être le responsable de la rixe lors de son show au Danforth Music Hall de Toronto. Il se souvient de l’incident, quand plusieurs personnes lui ont jeté des projectiles et ont tenté de monter sur scène, jusqu’à la bagarre générale : “Je suis allé à mon spectacle, il y avait des gens venus mettre le bordel au spectacle…”, sans qu’il n’ait eu la possibilité jouer le fameux diss-track : “Je n’ai même pas pu le faire. Il y avait du monde et j’ai dû m’en aller.” Un aller sans retour, puisqu’il n’a donc plus jamais pu revenir au Canada ! Dans l’entretien avec N.O.R.E, il conclut que ce beef était également sans retour, et qu’il ne pourra plus jamais se réconcilier avec Drake : “Il n’y a rien à réparer pour moi. J’ai tout fait. C’est fini !” Par contre, il ne voyait pas d’inconvénient à ce que son partenaire Kanye West et Drake règlent leur propre différend, ce sur quoi ils travaillent et ont commencé à faire de gros efforts comme quand ils se sont produits ensemble pour le concert de charité de Larry Hoover en décembre 2021. Pusha T, lui, dit compartimenter les choses, estimant que “c’était bon pour eux” : “Ils jouent un jeu au niveau industriel. J’ai l’impression que ça va marcher pour eux et pour ce qu’ils font.” Toutefois, il n’est pas sûr que s’ils devaient à nouveau collaborer musicalement, le résultat serait satisfaisant : “Je ne pense pas qu’ils fassent de la bonne musique ensemble. C’est ce qu’il y a de plus fou. Ils n’ont même pas fait un morceau chaud. Trouves-en un ?”. Et alors que N.O.R.E., lui a suggéré leur collab’ sur le titre Glow, extrait de l’album More Life de Drake en 2017, Pusha T pas vraiment d’accord avec son hôte, s’est tout bonnement exclamé : “Quoi ?”.