Présenté au Festival de Cannes 2022 lors d’une séance spéciale, le documentaire de et sur Diam’s, Salam, profitera également d’une sortie (limitée) en salles…

Après l’annonce du retour de Diam’s dans Salam, un documentaire sur sa vie et sa carrière, à travers ses succès et ses tourments, qui sera présenté le 26 mai au Festival de Cannes (qui se déroulera du 17 au 28 mai) lors d’une projection spéciale, avec l’équipe de production (BrutX) et de réalisation, à savoir Houda Benyamina (Caméra d’or en 2016 à Cannes pour Divines), Anne Cissé, mais sans Diam’s, le programme sera diffusé à la rentrée sur les canaux du média BrutX. Ainsi si les fans de Mélanie étaient déçus d’apprendre que l’ex-rappeuse ne se présenterait physiquement pas au festival (ce qui reste à confirmer), on découvrait ce 12 mai, par le voix du président de Pan Distribution, Philippe Godeau, que le doc bénéficiera également d’une sortie dans les salles de cinéma. Dans une interview accordée au magazine de cinéma Boxoffice Pro, ce dernier a déclaré que le programme co-réalisé par Diam’s, aura droit à une diffusion en salles, mais une diffusion limitée. Ainsi, plusieurs séances seront proposées sur une journée, le 1er juillet, soit 2 jours avant la fête du cinéma qui aura lieu du 3 au 6 juillet 2022 : “ces séances auront lieu avant les vacances et avant la Fête du cinéma, sur une journée…”

À LIRE AUSSI: Diam’s sera-t-elle présente au Festival de Cannes pour présenter Salam ? [Vidéo]

Diam’s au cinéma

Ce documentaire, dans lequel Mélanie – qui a définitivement mis un terme à sa carrière en 2012 – a choisi de se livrer face caméra en remontant le fil de sa vie à condition qu’elle participe à sa conception, pourra être projeté dans les cinémas grâce au décret sur les visas temporaires, qui permet à certains formats d’avoir une sorte de dérogation pour rejoindre le réseau des salles obscures avant, ou après être diffusé sur une plateforme. Ce décret permet au CNC de rendre possible la programmation d’une œuvre sur  30 séances maximum (100 pour les documentaires) et sans limitation de durée, ou 500 séances maximum pour une durée de 2 jours d’une même semaine cinématographique. C’est ce dont a profité, par exemple, le film CODA, Oscar du meilleur film (et remake américain de La famille Bellier), qui a pu sortir en salles les 23 et 24 avril 2022, mais diffusé sur Apple+ depuis le mois d’août 2021. Ce nouveau dispositif apparait comme un 1er geste dans l’apaisement des tensions entre plateformes de streaming vidéo et les salles de cinéma qui sont désormais concurrentes sur les marchés de la production et de la diffusion cinématographique.