Pour la 1ère fois de sa carrière professionnelle, Tony Yoka a été battu. Le boxeur français de 30 ans s’est inclinée ce samedi soir par décision partagée face au congolais Martin Bakole.

“Je pense vraiment que ça va être mon combat le plus dur, en tout cas en termes d’adversaire, depuis le début…”. Tony Yoka  avait prévenu, à la veille de son 12ème combat professionnel. Il faut dire qu’à l’Accor Arena de Paris se dressait face à lui un adversaire redoutable, le congolais Martin Bakole (1,98m pour 125 kg). Habitué à envoyer au tapis ses adversaires (13 KO lors de ses 17 victoires), celui qui a chauffé les gants avec des athlètes du rang d’Anthony Joshua et Tyson Fury – qui l’a d’ailleurs encouragé avant le combat sur Instagram – avait de quoi faire trembler le Français. Au 14ème rang mondial, juste devant Tony Yoka (16ème), le Congolais de 28 ans n’avait connu qu’une seule fois la défaite en 18 combats, contre Michel Hunter en 2018. Prévu initialement en janvier mais repoussé en raison de crise sanitaire, l’affrontement avait donc bien lieu soir. Ainsi, le champion olympique 2016 renfilait les gants après sa victoire contre le Croate Peter Milas par KO au 7ème round le 10 septembre 2021.

Yoka Bakole
Tony Yoka et Martin Bakole cette semaine lors de la pesée
À LIRE AUSSI: Tony Yoka : après la blessure de Carlos Takam, le nom de son prochain adversaire est connu

Yoka impuissant

Et d’entrée de jeu, Martin Bakole va faire parler sa puissance, mettant Yoka en difficulté dès le 1er round au point qu’il pose même le genou à terre. Rapidement touché à l’oeil, au nez puis à la cheville, le champion olympique de 2016 va bien tenter de répliquer et de faire vaciller son adversaire, imperturbable, qui a contrôlé tout au long de l’affrontement et s’est même permis de chambrer. Finalement, Bakole va être désigné vainqueur par décision partagée des juges (2 l’ont donné vainqueur, 1 a donné un match nul), un résultat relativement clément pour un Tony Yoka qui a fait part de sa déception après le combat. Cette défaite marque un coup d’arrêt pour ce dernier, qui va devoir rapidement se remettre au travail s’il veut pouvoir atteindre ses objectifs, à savoir défier les meilleurs mondiaux dans les années à venir.