Tandis que R. Kelly avait été reconnu coupable de 9 chefs d’accusations l’an dernier dans son procès pour trafic sexuel à New York, les procureurs en charge du dossier ont réclamé une peine d’au moins 25 ans de prison contre le chanteur.

Le 27 septembre dernier, R. Kelly était reconnu coupable de 9 chefs d’accusation par un tribunal new-yorkais, dont celui de “trafic sexuel”. Depuis, l’artiste, qui sera jugé au cours des prochains mois dans l’Illinois – son Etat d’origine – mais risque déjà la perpétuité dans ce 1er dossier, attend de connaître sa peine. Et si celle-ci devrait selon toute vraisemblance être connue avant le début de son second procès, qui est aussi le plus important en terme d’accusations, de témoignages et d’éléments accablants, la presse américaine a dévoilé une information importante. Citant des documents officiels, CNN révèle que les procureurs en charge du procès de l’ancienne star du R&B ont transmis des recommandations sévères contre ce dernier.

R. Kelly
R. Kelly lors d’une audience à Chicago en 2019
À LIRE AUSSI: R. Kelly : son amitié avec le tireur du métro de New York

Une 1ère peine d’au moins 25 ans de prison ?

Face à la gravité des actes que R. Kelly a commis depuis près de 20 ans, les procureurs, qui le qualifie de “sérieux danger pour la société”, souhaitent qu’il soit condamné à “au moins” 25 ans de prison. Des recommandations basées notamment sur le manque de remords de l’artiste aujourd’hui âgé de 55 ans, et sa potentielle dangerosité en cas de remise en liberté : “En effet, les décennies de crime de l’accusé semblent avoir été alimentées par son narcissisme et la conviction que son talent musical l’absolvait de tout besoin de conformer sa conduite – prédatrice, nuisible, humiliante ou abusive envers les autres – aux restrictions de la loi […] Le gouvernement ne doute pas que si l’accusé avait la possibilité de récidiver, il le ferait”. Des termes particulièrement offensifs qui ont bien évidemment l’intention d’obtenir gain de cause au moment du verdict final.