Le Benfica Lisbonne a annoncé ce dimanche le départ de son attaquant uruguayen Darwin Nunez vers Liverpool. Désireux de renforcer son milieu de terrain, l’OM travaillerait sur plusieurs pistes d’expérience.

Un temps annoncé comme étant une cible du PSG pour ce mercato estival, Darwin Nunez s’est finalement engagé avec Liverpool. C’est le club du Benfica Lisbonne, où l’attaquant Uruguayen évoluait depuis 2 saisons, qui a annoncé la nouvelle ce dimanche 12 juin à travers un communiqué. Auteur de 47 buts et de 16 passes décisives en 84 matchs, il aura la difficile tâche de remplacer un Sadio Mané dont on sait qu’il est proche d’un départ vers le Bayern Munich depuis plusieurs semaines. Darwin Nunez, dont l’indemnité de transfert est estimé à 75 millions d’euros (ainsi que 25 millions de bonus potentiels), vient en tout cas renforcer un secteur offensif qui reste particulièrement fourni avec Luis Diaz, Mohamed Salah, Diogo Jota ou encore Roberto Firmino, de quoi jouer à nouveau les 1ers rôles la saison prochaine.

L’OM s’active pour renforcer son milieu de terrain

Après avoir vu le départ de Boubacar Kamara, qui a choisi de rejoindre librement Aston Villa à l’issue de son contrat le liant au club, l’Olympique de Marseille, qui jouera la Ligue des Champions l’an prochain, a bien l’intention de se renforcer au cours de l’intersaison. Depuis quelques jours, plusieurs noms reviennent comme des pistes potentielles de la direction olympienne afin de solidifier le milieu de terrain, à l’image de Jordan Veretout (AS Roma) ou Francis Coquelin (Villareal), 2 joueurs français expérimentés ayant déjà disputé plusieurs Coupes d’Europe. Et tandis que Jorge Sampaoli apprécierait le profil du brésilien Danilo, jeune brésilien de 21 ans évoluant à Palmeiras, le président de l’OM Pablo Longoria aurait lui des vues sur Miralem Pjanic, non désiré du côté du Barça et qui reste sur un prêt infructueux à Besiktas. D’après Tuttosport, le FC Barcelone serait d’ailleurs d’accord pour le prêter gratuitement à l’OM la saison prochaine, à la seule condition que le club phocéenne prenne en charge une majeure partie du salaire, ce qui pourrait évidemment poser problème. Marseille semble en tout cas prêt à démarrer son mercato estival avec en tête un objectif clair : franchir encore plusieurs paliers supplémentaires et se stabiliser dans les 3 premières places de Ligue 1.