Kim Kardashian est accusé par un collectionneur d’avoir abîmé une robe mythique ayant été portée par Marylin Monroe et qu’il lui avait été prêté par un musée pour le MET Gala.

C’est une nouvelle polémique dans laquelle se retrouve impliquée Kim Kardashian. Un collectionneur affirme en effet que la superstar a abîmé une robe mythique, en l’occurrence celle que Marylin Monroe portait en 1962 dans une séquence mythique qui l’a vu chanter “Happy Birthday, Mr President” à John F. Kennedy. Spécialisé dans la collection d’objets ayant appartenu à l’actrice, mannequin et chanteuse décédée en 1962, Scott Fortner a publié des photos présentant certains dégâts qu’aurait fait Kim K en portant cette robe. On peut ainsi voir certains cristaux tenir difficilement, tandis que d’autres ont carrément disparu. C’est la chaîne de musée Ripley’s, propriétaire de la tenue, qui avait autorisé Kardashian à la porter quelques minutes sur le tapis rouge du MET Gala, avant d’enfiler une réplique pour le reste de la soirée. Pour pouvoir porter la robe, elle avait été contrainte de perdre près de 7 kilos et avait dû suivre un entraînement spécial afin de la préserver.

Le créateur de la robe mécontent

Il faut dire que cette robe, qui a été crée il y a près de 40 ans, n’ait plus vraiment faite pour être porté, puisqu’elle est habituellement conservée dans des conditions très strictes, à savoir une pièce sombre, une température de 16 degrés et un taux d’humidité située entre 40 et 50%. Forcément, cette information indiquant que Kim Kardashian pourrait avoir abîmé la robe à provoquer de nombreuses réactions, à commencer par le créateur, le couturier Bob Mackie. Ce dernier a pointé du doigt la décision des dirigeants de l’entreprise gérant plusieurs musées de prêter la tenue : “C’est une énorme erreur. Marilyn était une déesse. Une déesse folle, mais une déesse quand même […] Cette robe était faite pour elle, dessinée pour elle. Personne d’autre ne devrait porter cette robe”. Pour l’heure, Ripley’s n’a pas officiellement réagi à cette information.