Victime d’une tentative de vol, lors de laquelle il a été grièvement blessé par balles, Lil Tjay serait inconscient,  toujours dans le coma, après son hospitalisation…

Après avoir été hospitalisé dans un état critique suite à une fusillade le 22 juin, et avoir subi une intervention chirurgicale d’urgence, les autorités du comté de Bergen avaient fait savoir dans un communiqué que Lil Tjay était sorti d’affaire, son état étant désormais stable. Si ces nouvelles étaient plutôt rassurantes, des précisions sur son état de santé, révélées plus tard ce jeudi 23 juin par TMZ, ont de quoi inquiéter son entourage et ses fans. En effet, son état de santé serait encore préoccupant, le rappeur de 22 ans étant encore inconscient. Depuis son opération, ce dernier n’aurait pas repris connaissance, n’aurait bougé qu’une seule fois ses jambes, et n’aurait plus fait de mouvements significatifs depuis. Il était donc encore question qu’il passe un scanner pour voir si des parties sensibles avaient été touchées. Pour rappel, Lil Tjay a été touché par plusieurs balles (7 selon certaines sources) lors d’une tentative de vol ce mercredi 22 juin aux abords du centre commercial The Promenade à Edgewater, dans le New Jersey. Le natif du Bronx était alors accompagné de 2 proches, Jeffrey Valdez et Antoine Boyd, lorsque l’assaillant qui a ouvert le feu s’en est pris à eux… C’est alors que Tjay et Boyd ont été blessé par balles, Boyd ne souffrant que de blessures superficielles.

Lil Tjay pris en charge par les secours le 22 juin :

À LIRE AUSSI: Lil Tjay blessé par balles : le tireur présumé a été arrêté

Le tireur arrêté par la police

Plusieurs heures après la fusillade, les détectives du bureau du procureur du comté de Bergen ont interpellé un certain Mohamed Konate, 27 ans, pour son implication dans la fusillade. Il serait l’auteur des tirs qui ont blessé Lil Tjay et Boyd. L’homme a été inculpé de plusieurs chefs d’accusation dont celui de “tentative de meurtre au 1er degré”, de “vol à main armée au 1er degré”, et de “possession d’une arme dans un but illégal au 2ème degré”, de “possession illégale d’une arme au 2ème degré”, ”d’interdiction de posséder une arme à feu au deuxième degré” et de “voies de faits graves au 4ème degré”. Mais les associés de Lil Tjay, présents à ses côtés lors du drame, ont également été arrêtés et accusés de “possession illégale d’une arme au 2nd degré”, alors qu’ils avaient tenté de défendre le rappeur. Ils ont été placés en détention dans la prison du comté de Bergen.