Surréaliste !? La bimbo Amber Rose n’a vraiment peur de rien, et se lance dans le rap et balance un single intitulé GYHO… Et s’engage contre la Cour suprême américaine !

Amber Rose n’a peur de rien, et sûrement pas de se lancer de nouveaux défis… quitte à rivaliser avec les Cardi B, Nicki Minaj, Megan Thee Stallion et autre Saweetie. Amber Levonchuck, de son vrai nom, a bien décidé d’amorcer une carrière de rappeuse à 38 ans. Ex-strip-teaseuse, ex-tenancière d’un club de pole-dance, ex de Rosa Acosta, ex de Kanye West, ex de Wiz Khalifa (avec qui elle a été mariée de 2013 à 2014 et a eu un fils, Sebastian Taylor Thomaz), ex-21 Savage, ex d’Alexander “A.E.” Edwards (avec qui elle a eu son 2ème enfant, Slash), elle serait célibataire pour le moment, et tente une entrée dans le rap game. 10 ans après avoir posé aux côtés de Wiz Khalifa sur le morceau Fame. C’est sur une prod de Mannie Fresh, qu’elle propose le double single GYHO (pour Get Your Ho On), et en introduit un 2nd : Gotcha. Pour GYHO, elle pose sur un sample de Big Tymers et de son morceau Get Your Roll On. Pour ceux qui connaissant le personnage, Amber n’est pas allée chercher bien loin pour délivrer ses messages, il est bien toujours questions de grosses liasses, de grosses cylindrées de luxe, de booties, bitches, hoes et de sexe, parce qu’elle n’oublie pas de vanter ses compétences au lit ! Avec pour les clips, ce qu’il faut dans l’attitude, entre provoc’ et autres coquetteries (elle roule une pèle à une figurante !). D’ailleurs, Big Tymers et son ex, Alexander “A.E.” Edwards (auraient-ils renoué ?), font une apparition dans la vidéo. Reste à voir la tournure que prendra cette nouvelle carrière pour celle qui était plutôt habituée à faire la bimbo dans les clips de rap, et sortir avec certains d’entre eux.

Amber Rose – Gyho/Gotcha :

À LIRE AUSSI: Amber Rose poste une vidéo sexy pour fêter son retour à sa vie de célibataire

Entre divertissement et engagement

Si le message de sa musique se limite à véhiculer un contenu festif, sexy et aguicheur, Amber s’est montrée beaucoup plus loquace, tout comme des rappeuses comme Megan The Stallion, à propos de l’évolution de la politique américaine face à l’IVG. Ainsi elle a fait connaître son mécontentement sur les réseaux, face à la décision de la Cour suprême des Etats-Unis a d’annuler l’arrêt Roe vs Wade, qui, depuis 1973, accordait aux Américaines le droit d’avorter dans tout le pays. Tandis que ce choix de la Cour suprême ravie la droite traditionnelle américaine, une autre partie des de la population manifeste son désaccord face à ce recul des droits des femmes. La toute nouvelle rappeuse est de ceux-là, d’autant que sa chanson GYHO va, selon elle, à l’encontre de cette décision : “Ma chanson GYHO est sortie un jour avant qu’ils n’annulent l’arrêt Roe vs Wade, sans le faire exprès. Je dois m’exprimer sur ce sujet. GYHO parle littéralement des gens qui assument leur corps ! Et être une “Hoe” n’est pas défini par le sexe. “Hoe” est un mot péjoratif que les hommes et les femmes utilisent contre d’autres femmes pour essayer de contrôler nos corps et notre sexualité. GYHO est un hymne exprimant la liberté que nous devrions avoir de faire ce que nous voulons avec nos corps. Si nous faisons des erreurs, nous devons vivre avec pour le reste de notre vie, mais pas les hommes. Notre santé mentale doit souffrir, nos corps doivent souffrir alors qu’ils [les hommes] peuvent simplement s’en aller. Il y a toujours eu une guerre contre les femmes ! Ce qui se passe actuellement en Amérique, c’est littéralement une bande d’hommes qui essaient encore de nous contrôler et de surveiller nos corps ! Je me bats contre le patriarcat depuis des années ! Certains d’entre vous n’aiment peut-être pas la façon dont je le fais, mais c’est ma façon de reprendre mon pouvoir !” Contre toute attente, et malgré les messages qu’elle délivre, Amber Rose prouve qu’elle a bien la tête sur les épaules.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Amber Rose (@amberrose)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Amber Rose (@amberrose)