R. Kelly a été condamné ce mercredi à 30 ans de prison par un tribunal de New York, qui l’avait reconnu coupable d’avoir mis en place un vaste système afin de commettre de nombreux crimes sexuels entre 1994 et 2018.

Comme prévu, le tribunal fédéral de Brooklyn, qui avait reconnu R. Kelly coupable d’avoir organisé un système afin d’abuser sexuellement de jeunes – parfois mineurs -, a rendu son verdict avant l’ouverture du procès du chanteur à Chicago. Alors qu’il risquait la perpétuité, Robert Kelly a finalement écopé ce mercredi 29 juin d’une peine de 30 ans de prison, au-delà des dernières réquisitions des procureurs qui avaient affirmé qu’il méritait au moins 25 ans d’enfermement en raison du danger qu’il représentait. Lors du procès, qui avait eu lieu entre août et septembre 2021, ce sont 11 personnes, 9 femmes et 2 hommes, qui ont témoigné afin d’expliquer avoir été enlevés et séquestrés avant d’être victimes de viols, parfois contraints de prendre des drogues tout en étant pris en photo.

À LIRE AUSSI: R. Kelly condamné à une peine de 25 ans de prison par la justice new-yorkaise ?

R. Kelly désormais attendu à Chicago

Comme ce fut le cas lors de son procès, le chanteur est resté silencieux au moment de l’annonce de sa peine, d’après les différents témoignages de personnes présentes dans la salle. Les avocats de l’interprète du classique I Believe I Can Fly ont tout de même annoncé qu’il souhaitait faire appel de cette décision. Il faut dire que R. Kelly, aujourd’hui âgé de 55 ans, sait que cette condamnation pourrait équivaloir à une peine à vie, surtout qu’il va désormais être jugé à Chicago, sa ville de naissance, pour d’autres crimes sexuels tout aussi graves. Autant dire qu’après avoir réussi à éviter la prison pendant de longues années, il semble en tout cas très peu probable qu’il ne finisse pas sa vie derrière les barreaux.