OrelSan

Albums Titres
4 58

Orelsan est un rappeur français, aussi compositeur, acteur et réalisateur. Il né le 1er août 1982 à Alençon (Orne) et y grandi, jusqu’à ses 16 ans, quand il déménage à Caen (Calvados), qui est depuis sa ville de cœur : “ma ville est comme la première copine que j’ai jamais eu” et il “continue d’écrire sur une ville où [il] habite pas” (Dans ma ville, on traîne). Avec sa carrière, Aurélien Cotentin, de son vrai nom, s’est installé à Paris en 2011.

Il doit sa notoriété à internet qui l’a découvert grâce à son Myspace. Il a particulièrement créé le buzz avec ses morceaux Sale pute et Saint Valentin, le 1er créant une polémique assez médiatisée, certaines le qualifiant injustement d’incitateur à la violence conjugale.

Son 1er album, Perdu d’avance, sorti le 16 février 2009, a reçu un succès commerciale quelque peu inattendu notamment auprès des adolescents. La force de succès tel Changement où Différent réside dans la capacité d’Orelsan à résumer des situations quotidiennes de Monsieur Tout-Le-Monde en quelques phases telles : “Avant j’achetais les sons, j’écoutais même ceux qu’j’aimais pas Maintenant j’ai 40 Gigas d’MP3 que j’écoute même pas…” – Changement

Ou encore :

“A Caen la nuit t’es sûr de t’faire contrôler par les flics J’essaie de tout mettre sur le dos d’mon jumeau maléfique…” – Différent

On donna alors à Orelsan l’image du rappeur représentant la loose et les ados mal dans leur peau, mais il s’avère être bien plus que ça. La commercialisation de l’album sera accompagnée d’une polémique autour de son titre Sale Pute (uniquement disponible sous forme de clip sur Internet) lorsque la secrétaire d’Etat Valérie Létard yfait le buzz en dénoncant une incitation à la violence envers les femmes. Perdu d’avance sera néanmoins certifié Disque d’or et nommé au Prix Constantin.

Le 26 septembre 2011. Son 2ème album, Le chant des sirènes, annonça le retour d’un Aurélien fortifié par la polémique de Sale pute. On pourra dès lors constater une certaine culture chez l’artiste avec des punchlines mythologiques comme dans RaelSan, le 1er extrait de l’album, ou apprécier son point de vue neutre et naïf quand il observe le monde autour de lui comme dans Plus rien ne m’étonne.

“Elle n’a pas de voiture mais sa vie, c’est surveiller sa place de parking” – Si seul

Orelsan, chroniqueur du moment présent, où comment voir le monde à travers la voix d’un autre, c’est l’effet qu’il nous fera au travers d’autres morceaux comme N’importe comment, Suicide social et Soirée ratée. Il reçoit 2 Victoires de la musique pour ce 2nd projet : l’une dans la catégorie Album rap et musiques urbaines de l’année, et l’autre dans la catégorie Groupe ou artiste révélation du public.

En 2012, alors qu’il annonce le retour de son groupe Casseurs Flowters, Orelsan participe à l’écriture du 2ème album de Stromae, et enregistre avec lui et Maître Gims le titre AVF.

Avec Casseurs Flowters, le groupe qu’il compose avec son ami Gringe, il sort l’album Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters en 2013. Un projet qui le conduira à écrire un scénario et en co-réalisé le film intitulé Comment c’est loin en 2015. Le film dont il partage l’affiche avec Gringe sera accompagné d’un nouvel album des Casseurs Flowters, aussi la bande originale du film.

En parallèle, toujours avec Gringe, ils signent en 2015 avec Canal+ un programme court nommé Bloqués. Imaginé par Kyan Khojandi et Bruno Muschio, co-auteurs de la mini série Bref, la série est diffusée sur Canal+, et met en scène “2 mecs qui discutent assis sur un canapé. En attendant qu’il se passe quelque chose, ils ont décidé de ne rien faire.” Orelsan débute également une activité de comédien de doublage dans l’anime One Punch Man et dans le long-métrage français Mutafukaz de Guillaume Renard.

En 2017, il revient avec le single Basique et annonce la sortie de son nouvel album, La fête est finie. Son 3ème album sort le 20 septembre 2017. Il contient plusieurs featurings : Nekfeu, Maître Gims, Dizzee Rascal ou encore Stromae. Avec plus de 800 000 ventes (dont 100 000 à l’étranger), l’album est certifié Disque de diamant et remporte 3 Victoires de la musique. Il défend son album tout le long d’une tournée qui le conduira aux Etats-Unis et au Canada. En novembre 2018, Orelsan réédite La fête est finie avec 11 nouveaux titres.

Style

Le Mc caennais se démarque de la masse des autres rappeurs par son “accent bas-normand” qui apaise plus qu’il n’agresse.

Ses textes, tantôt ceux d’un loser passif qui se laisse marcher dessus, tel le morceau La peur de l’échec, tantôt ceux d’un homme à l’humour gras et à la punchline acerbe comme 2010 ou 50 pourcents, dressent un personnage équilibré, un français moyen dans lequel tout le monde peut se reconnaître à un moment de sa vie.

Les éclairs de lucidité mêlés aux provocations insolentes.

“Ils disent que je représente la lose mais je représente la vraie vie…” — La Fouine feat. Orelsan dans Tu vas prendre cher

Apparence

Crâne rasé et jogging rétro avaient façonné cette image de loser qui lui était attribuée à l’époque de Perdu d’Avance. Pour Le chant des sirènes, Orelsan s’est redessiné une image de super héros, où derrière son masque se cache le Clark Kent français le plus communément appréciable.

Veste noire et cheveux ébouriffés donneront, avec des expressions faciales crispées ou sympathiques, la recette d’une opposition équilibrée ; c’est de son contraste parfait qu’il obtient l’osmose avec son public, si vous n’avez pas encore compris.

Thèmes abordés

On peut facilement parcourir la vie d’Orelsan comme si ses morceaux constituaient un fil d’Ariane.

Dans ses débuts, Orelsan cherchait à retranscrire son mal-être par le récit de ses Soirée ratée, de ses journées ratées (Courez Courez) ou de ses problèmes de morale. Ensuite son écriture s’est orientée d’une manière plus globale, l’histoire de sa vie laissant place à l’histoire de La vie (“Elle viendra quand-même”).

Orelsan se démarque aussi par ses egotrip qui sont une mine d’or d’auto-dérision : “Cherche pas la mienne est plus grosse que la tienne J’parle de la chienne que j’ai fait aboyé la veille…” – Courez courez

La dépression a tenu et tient toujours un rôle dans son histoire et donc ses histoires, Etoiles invisibles, Finir mal et La Morale sont alors les bienvenues les dimanches pluvieux.

VOIR TOUS LES LYRICS DE OrelSan
21 vendredi 00:00 juin Lac Baron Desqueyroux Freemusic Festival Montendre
VOIR PLUS