LA FOUINE – AUBAMEYANG

0
779

 

Bienvenue à Boulbi, y’a pas qu’les boxeurs qui perdent leur ceinture (non)
Ton enfance, c’est les études de Golf, ne dis pas que t’as bicrave de la pure (non)
Un jour, tu t’feras démasquer, on fera la paix, Elie Yaffa (hah)
J’suis pas antisémite, j’viendrais chanter à ta Bar Mitzvah, nous
On dormait par terre sur le sol glacé, quand tu faisais du cheval à Meudon-la-Forêt, renoi
Prends pas la fuite quand y’a échauffourée, tu marches avec les keufs donc t’es bien entouré, dis-moi
Combien t’as mis pour l’album de Mala ? As-tu investi pour la promo de Djé ?
Même avec 50 000 eu’ au poignet, tu n’as jamais eu le temps pour aucun reu-frè
Tu peux niquer une dame, 2 dames, 3 dames, mais jamais 16
En tête-à-tête, tu vas t’essouffler, renoi, j’ai l’cardio d’Blaise
J’te laisse te la raconter avec tes 2/3 voitures que t’as pris en leasing
Fouiny est propriétaire, toi, on t’a expulsé du building

REFRAIN
Si tu cours plus vite qu’Aubameyang, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Si tu préfères plutôt les trans’, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Si t’as menti toute ton enfance, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Tu t’es fait fouetter dans ton propre quartier, coups d’ceinture, négro, stoppe la comédie, comédie
Si tu cours plus vite qu’Aubameyang, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Si tu préfères plutôt les trans’, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Si t’as menti toute ton enfance, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Tu t’es fait fouetter dans ton propre quartier, coups d’ceinture, négro, stoppe la comédie, comédie

PONT 1 [Autotune]
« Izi, hein, hein, mets plus d’autotune-zer
Ouais, mets melodine-zer, toutzer, vocozer
Jimmy ! Ouais, c’est bien comme ça
Écoute, écoute, écoute…
 »

Hein… J’préfère la peau des mecs, avec les poils, elle est plus douce
J’traîne avec mes pirates, fuck tous tes marins d’eau douce
J’e savoure ma victoire, c’est ma revanche sur mes galères
Ça m’a laissé des traces, maman m’avait privé d’dessert
A Noel, j’voulais la Play, elle m’a offert la Xbox
J’ai pleuré toute la nuit, j’avais des cernes, c’était atroce
Enfance difficile, en plus, ma vue était moche
Quand j’ouvrais la fenêtre, y’avait l’concessionnaire Porsche
Izi, j’ai souffert, comme mes frères de l’esclavage
J’m’enferme dans l’grenier, où j’ai grandi, y’avait pas d’caves
C’est pour toi, p’tit frère, si dans mes textes tu t’reconnais
Dis-leur comme c’est dur de dire au revoir à son poney

PONT 1 [Autotune]
« Hiii-hiii, j’pleure en autotune… »

REFRAIN
Si tu cours plus vite qu’Aubameyang, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Si tu préfères plutôt les trans’, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Si t’as menti toute ton enfance, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Tu t’es fait fouetter dans ton propre quartier, coups d’ceinture, négro, stoppe la comédie, comédie
Si tu cours plus vite qu’Aubameyang, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Si tu préfères plutôt les trans’, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Si t’as menti toute ton enfance, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Tu t’es fait fouetter dans ton propre quartier, coups d’ceinture, négro, stoppe la comédie, comédie

40 000 euros par jour pour ta sécu’, t’as d’l’imagination, on a du vécu
On a des vraies équipes, tu n’as qu’des lèches-culs, au Gabon, y’avait personne, ils t’ont chié dessus
Tu fais semblant d’pleurer la misère de l’Afrique, mais tu t’comportes comme un colon
C’est pas du rap de polonais, khoya, mes sénégalais te la mettent dans l’fion
Ouais, ma carte est marocaine, ta carte est américaine
Mon roi, c’est Mohammed VI, toi, c’est devant Trump que tu t’prosternes
Medina, rue 6, angle 7, j’t’invite à manger du thiof
Bakel City quoi ? L’renoi parle pas un mot wolof…

REFRAIN
Si tu cours plus vite qu’Aubameyang, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Si tu préfères plutôt les trans’, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Si t’as menti toute ton enfance, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Tu t’es fait fouetter dans ton propre quartier, coups d’ceinture, négro, stoppe la comédie, comédie
Si tu cours plus vite qu’Aubameyang, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Si tu préfères plutôt les trans’, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Si t’as menti toute ton enfance, négro, t’es comme Elie, comme Elie, comme Elie
Tu t’es fait fouetter dans ton propre quartier, coups d’ceinture, négro, stoppe la comédie, comédie

OUTRO
Hahahahah, eh ouais, négro… Quant à toutes ces petites suceuses que t’essayes d’envoyer clasher, hahahaha, j’ai plus de mètres carrés en disques d’or qu’ils ont de place dans leurs petits appartements. J’clashe peut-être les mythos, mais pas les clochards, négro. Et une dernière chose, Elie : t’es pas un expatrié, tu fuis la guerre dans ton pays, t’es un réfugié, négro. C’est la jungle de Floride, hahahahaaaa…
Comme Elie, woooh, comme Elie, comme Elie, woooh-woooh
Fouiny, Fouiny, go, c’est ça
Dialal feulé souma wadjim douma sa morom. Mala gueuneu kham Djolof, mala gueuneu degg Wolof. Domou khath, thiaga sakh moola tanei !

 

La Fouine – Aubameyang :