Centurion

Booba

Album Trône

Couplet unique

Izi, y’a jamais de pénurie, j’fume le hasch de mon ceinturon
Tout est noir dans mon écurie, sur la tête de mon Amex Centurion
J’les baise mais pas sans leurs talons, passe le mot à Cendrillon
Bien longtemps qu’j’regarde plus l’prix du gallon, j’m’arrêterai pas à cent millions
Moi et ta putain nous en allons, elle va souffler dans le ballon
Couilles de buffles de daron, la concurrence vend des marrons
Sale fils de pute, tu respectes rien, on avait dit pas les parents
Quand s’en viendra l’AR-15, il faudra pas parler allemand
Faudra parler tout doucement, articuler pour qu’j’comprenne bien
Répéter plusieurs fois, j’suis fonce-dé, il s’peut que j’comprenne rien
Les carrières se font doucement, s’arrêtent vite comme hache de guerre
Ces fils de putes portent l’œil, j’ai teinté les vitres du double R
Revanche, colère, échec scolaire, dis leur y’a R à Baudelaire, à Molière
Y’a euro, patate, tout c’qu’est khabat, j’vais arrêter l’rap, gros ça pue d’la chatte
Ça paie plus les loyers j’dépense trop de mula, tu l’ouvres trop c’est fin de toi du sang sur les vingt doigts
Si t’enlèves Élie Yaffa, t’enlèves un roi

Une erreur dans nos lyrics, proposez-nous une correction :
Participez et envoyez nous un nouveau lyrics :
CONTRIBUER