Force ou faiblesse

Disiz La Peste

Album Jeu de société

Cessons toute cette mascarade
Ces négros qui paradent
Rêvent de hit parade qui est hard ?
Qui n’est pas hard ?
Qui se bagarre ?
Qui brasse des barres ?
Qui a un appart ?
Qui a un cab, qui 9.4. 9.5. 9.3. 9.2. 9.1. 7.8. 7.7. ou 7.5 .?
365 jours, on vit comme des barjots
On vit sous abat-jour, effraye Brigitte Bardot
Si l’quartier est un zoo, bah c’est nous les animaux
Gorille dans la brume, je brille dans la plume
Jamais unanime, la haine anime ceux qui n’ont pas ma mélanine
Dans la ligne de mire des milliers d’ennemis que j’élimine
C’est le rap bizness qui m’allume et qui m’illumine
Souvent humilié, je milite pour l’humilité
Je suis un homme mais mes yeux connaissent l’humidité
C’est pas qu’j’ai envie d’pleurer mais presque
J’rêve d’une presqu’île, ce texte une fresque et pas un free-style

Force ou faiblesse, Disiz La Peste
Tu peux taper ton ce-vi mais je sais qu’t’encaisses

Rien à foutre de Tony Montana, j’préfère Amélie Poulain
Un vrai super héros est censé protéger veuves, orphelins
Mon style tu l’connais, rap de vraie sincérité
Moi j’oublie pas la rue une fois qu’la Sacem est tombée
Premier défendant du noir, dernier dénigreur de nègre
On s’auto-fuck comme d’habitude, parce qu’on s’complait dans la pègre
Mon but enlever mes peines de cœur, j’ai comme des épines dans l’corps
Pour mes gosses j’veux qu’du bonheur donc rien à foutre d’être hardcore
Ceux qui rappent pour la rue faut partager le chèque après
Réinvestir mais pour ce mot est-ce que t’es prêt
Moi j’suis un philanthrope et j’crée des entreprises
Associe les deux ça fait des phil-entreprises
Mon entreprise, c’est ma vie, j’suis son C.E.O
Mes anges, c’est mon syndicat et grâce à eux, j’vais haut
Tous les jours j’pointe, j’monte en grade, mes collègues, j’m’entends grave
Cheikh Tidjane xxx Fuck Dat
Ma faiblesse fut ma force et je bombe le torse
Si tu veux m’anéantir, ma gentillesse te tord
On n’a pas les mêmes codes mais faisons le même sport
J’mange pas d’porc mais pour le beef y’a pas d’problème
Trop d’gens m’aiment
Trop peu d’gens, trop d’haine
Les vrais gars font de vraies choses
Faiblesse ou force Disiz bulldozer
Rap oseur, l’avenir dans le viseur
Tu détestes m’aimer, c’est bizarre, tu me jalouses
Pour toi le rap c’est l’blizzard
Pour moi c’est ma pelouse
Dans ce rap biz j’suis un extra-terrestre
Mais on verra celui qui reste négro

Une erreur dans nos lyrics, proposez-nous une correction :
Participez et envoyez nous un nouveau lyrics :
CONTRIBUER