Miskine

Disiz La Peste

Album Transe

Couplet 1

J’voulais pas mettre de cagoule, j’voulais un vrai pull-over
Sans rapiècement aux coudes, j’voulais pas l’hiver
J’voulais qu’ma mère ait un travail et une voiture
J’voulais un père, j’voulais des vacances sur la Côte d’Azur
J’voulais pas d’pub pendant le film, le dimanche
Fallait qu’j’aille me coucher pile à ce moment
J’voulais être invité à l’anniv’ de Sandrine
Cet été, j’voulais un t-shirt LC Waïkiki
J’voulais une console, j’voulais la Néo Géo
Ou bien une Game Boy pour jouer sous le préau
J’voulais un Walkman Sony jaune avec des piles
J’voulais un Levis 501, j’voulais un vrai jean

Refrain

Y’a des jours avec, y’a des jours sans
Tant qu’y’a la gamelle, on est toujours vivant
C’est pour tous les miskines, les miskines
Celle-là, c’est pour tous les miskines, les miskines

Couplet 2

J’voulais la même moto que Tom Cruise dans Top Gun
J’voulais être fort en bagarre et casser des gueules
Dire : “J’t’attends à la sortie” en jouant les fiers
Me fritter et, si je perds, appeler mon grand-frère
J’aurais bien voulu une petite ou une grande-sœur
À chaque fois qu’j’rentrais des cours, j’voulais un ascenseur
J’voulais l’magnétoscope, le câble, j’voulais MTV
J’voulais embrasser Vanessa Paradis
J’voulais des Ewing, des Fila, des Pump, j’voulais des Nike
J’voulais une trousse Creeks, je voulais l’album Bad
J’voulais qu’le prof d’histoire-géo’, à vie, soit absent
J’voulais qu’le CPE meure dans d’atroces souffrances

Refrain

Y’a des jours avec, y’a des jours sans
Tant qu’y’a la gamelle, on est toujours vivant
C’est pour tous les miskines, les miskines
Celle-là, c’est pour tous les miskines, les miskines

Couplet 3

J’voulais rentrer au Bains-Douches, au Palace
J’voulais pas rater l’dernier train et dormir dans la gare
J’voulais qu’elle puisse sortir, j’voulais tout l’temps la voir
J’voulais qu’ses parents m’acceptent, peu importe blanc ou noir
J’voulais rêver sans télévision
Que l’taux de chômage échappe aux prévisions
Une vie sans guerre de quartier, de peines de prison
J’voulais qu’la mort échappe aux prévisions

Refrain

Y’a des jours avec, y’a des jours sans
Tant qu’y’a la gamelle, on est toujours vivant
C’est pour tous les miskines, les miskines
Celle-là, c’est pour tous les miskines, les miskines

Outro

Pour rien au monde j’n’oublierai cette époque
L’époque des jobs d’été, rien dans les poches

Une erreur dans nos lyrics, proposez-nous une correction :
Participez et envoyez nous un nouveau lyrics :
CONTRIBUER