Le Temps béni des colonies

Dosseh

Album Yuri

Couplet 1

Yuri
J’aimerais vivre dans ce beau pays qu’on appelle la théorie car en théorie, tout est beau, tous les humains sont égaux
La vérité c’est que si l’Afrique était une banque, il y a bien longtemps que l’Occident l’aurait vé-sau
Ma chérie t’es sexy la vie d’ma re-mè tu m’branches, j’vais t’faire ter-sau tes dessous à l’arrière de mon vaisseau
Sauf inviter Kendrick à la Maison Blanche dis-moi à quoi leur sert ce président négro ?
Dans ce bas monde rien n’est gratuit, même pas ma haine ni ma vulgarité
Qu’ce soit sur le to-cli ou la gâchette que j’appuie, le coup fera la même unanimité
Oui tu as beau chercher le respect a fui comme Johachim Guzman ou Kunta Kinte
J’suis l’meilleur de c’game j’vous l’ai déjà dit, que l’Tout Puissant me pardonne ma vanité
J’suis pas un pro-black nan mais le problème c’est que c’est ceux que vous côtoyez qui sont des victimes
Fuck leurs ONG, leurs aides humanitaires, j’y vois clair dans votre jeu comme dans flaque de cyprine
Hey, ramenez-moi l’chien qui a parlé du temps béni des colonies que j’le supprime
Ça m’empêche pas d’aimer le superficiel et le bling bling
Les strings ficelle et les bim bim’

Refrain

Ils m’ont jeté la pierre, j’leur ai jeté des fleurs, mais j’ai balancé l’pot avec
J’ai combattu mes peurs, puis j’ai bombé le torse dans mon polo EA7
Ils m’ont jeté la pierre, j’leur ai jeté des fleurs, mais j’ai balancé l’pot avec
J’ai combattu mes peurs, puis j’ai bombé le torse dans mon polo EA7

Couplet 2

J’me fous qu’tel ou tel footeux ne soit pas avec une black, plusieurs de mes ex ne l’étaient pas non plus
C’qui m’fout l’mort c’est vos discours de complexé genre : “J’aurai l’impression d’serrer ma sœur”, mon cul
Rien d’pire que ces faux négros qui n’ont aucun scrupule à dénigrer la femme noire devant les autres communautés
Vos pères auraient mieux fait de se coincer la bite dans une porte, vos daronnes les putes auraient du faire une OD
J’suis un jeune noir avec tout ce que ça implique
Par précaution j’préfère chahad quand j’suis face à un flic
Paix à tous nos défunts, paix à toutes les âmes qu’ils ont pris
Je suis Alton Sterling, j’suis Amadou Koumé j’espère ne plus être personne, on s’est compris
A la base on était roi, recouvert d’or et de diam’s puis c’est parti en couille on s’retrouve là par erreur
Au de-ble ils s’fument à coup d’kalash et d’machette pour des putains d’intérêt qui n’sont même pas les leurs
Ramenez moi l’chien qui a parlé du temps béni des colonies que j’le supprime
Ça m’empêche pas d’aimer le superficiel et le bling bling, les strings ficelle et les bim bim’

Refrain

Ils m’ont jeté la pierre, j’leur ai jeté des fleurs, mais j’ai balancé l’pot avec
J’ai combattu mes peurs, puis j’ai bombé le torse dans mon polo EA7
Ils m’ont jeté la pierre, j’leur ai jeté des fleurs, mais j’ai balancé l’pot avec
J’ai combattu mes peurs, puis j’ai bombé le torse dans mon polo EA7

Une erreur dans nos lyrics, proposez-nous une correction :
Participez et envoyez nous un nouveau lyrics :
CONTRIBUER