Le poing levé les yeux bandés

Georgio

Album À l’abri

Couplet 1

Avant que j’commette une mutinerie envers ma propre personne
Offre moi une dernière soirée funeste
Avant que j’me rebelle contre l’homme que j’aurais dû être
J’décharge mon stylo et mon flingue est une énigme
J’suis le Petit Prince de la famille Edouard pas d’Saint Exupéry
Ne pas croire au destin serait du délire, moi, qui écrit tous les jours
Saleté d’Rap comme j’aurais pu vivre saleté d’shit sous les tours
On a nos torts, on a notre fierté, sur l’chèque y a jamais trop d’zéros
Avec ma bande on s’appelle “frère”, on est les fils de Dionysos

Refrain

(×2)
Le poing levé, les yeux bandés, j’me bats sans savoir où ça mène
J’ai l’choix entre le quartier ou faire le tour d’la Terre
Donc j’accélère, papy, avec un air arrogant
J’conduis sans permis une Fé-fé rouge qui suit des drapeaux blancs

Couplet 2

Qu’est-ce que je m’en fous de ta bonne drogue
Rien nous calmera, on a grandit comme des loups
Pas un petit bourge qui suit des cours à la Sorbonne
J’ai connu les bagarres avant de disparaître dans le cri d’une femme
Le souffle court, pouvoir m’livrer, être plus que nu à l’abri des regards
Ça parle de roman, de s’ressusciter mais mon passé est illicite
Le rapper serait difficile, ça pue la violence et les regrets
La malchance et l’échec à des années d’une vie biblique
J’suis à des millénaires d’être en paix avec moi-même
J’me lève vers 9h, détrompe-toi, j’suis déréglé avec la Terre
Éméché, j’rentre dans l’moule, sans rancune, sans embrouille
J’entends plus l’sang qui coule, faut donner un sens à tout ça
Quand j’rentre chez moi dans un quartier dit sensible
Nos ancêtres sont pas gaulois, est-ce pour ça qu’tu nous licencie ?
On a nos torts, on a notre fierté, sur l’chèque y’aura jamais trop d’zéros
Avec ma bande, on s’appelle “frère”, on est les fils de Dionysos

Refrain

×2
Le poing levé, les yeux bandés, j’me bats sans savoir où ça mène
J’ai l’choix entre le quartier ou faire le tour d’la Terre
Donc j’accélère, papy, avec un air arrogant
J’conduis sans permis une Fé-fé rouge qui suit des drapeaux blancs

Couplet 3

J’ai pas choisi d’être ici ni d’piller Velizy 2
J’ai remis en question l’intérêt de vivre vieux on me comprendra mort tel Friedrich Nietzche
À l’instar des autres, j’suis unique, inlassable et votre
J’vide mes instincts marginaux et fauves et si tu pries
Prie pour qu’on s’rappelle de moi, qu’on ait de quoi s’défendre, s’détendre
Prie pour tes proches et surtout prie pour qu’ils arrêtent de boire
Est-il en notre temps rien de plus odieux
De plus désespérant que de ne pas croire en Dieu ?
J’voudrais avoir la foi, la foi d’ma mère, qui est heureuse
Comme un vendeur d’armes mais moins con qu’la guerre, malheureusement
Nous c’est les doutes et les coups d’blues bercés par des problèmes de fric
Des histoires de tess, on a des raisons pour des colères stupides
Apaisés par la drogue et malmenés par la proc
Les soupirs d’une mère fatiguée, à la fenêtre telle une parabole
On a nos torts, on a notre fierté, sur l’chèque y’a jamais trop d’zéros
Avec ma bande, on s’appelle “frère”, on est les fils de Dionysos

Refrain

×2
Le poing levé, les yeux bandés, j’me bats sans savoir où ça mène
J’ai l’choix entre le quartier ou faire le tour d’la Terre
Donc j’accélère, papy, avec un air arrogant
J’conduis sans permis une Fé-fé rouge qui suit des drapeaux blancs

Outro

Face à la société, dès l’instant où j’suis mort
Je ne suis plus coupable de rien, puisque j’ai payé
Au final, je vais rester un exemple, peut-être un mauvais exemple. C’est ça qui est terrible, c’est que certains vont faire de moi un héros. Mais en fin de compte il n’y a pas de héros dans la criminalité, il n’y a que des hommes qui sont marginaux, qui n’acceptent pas les lois. Parce que les lois sont faites pour les riches et les forts. On en sait quelque chose…

Une erreur dans nos lyrics, proposez-nous une correction :
Participez et envoyez nous un nouveau lyrics :
CONTRIBUER