L’hymne à la tristesse

Georgio

Album Une nuit blanche, des idées noires

Intro

L’hymne à la tristesse
Georgio, Artko, 93 mets les nerfs à vif
Max Do’,

?
Couplet 1 : Georgio

J’chante l’hymne à la tristesse car j’ai pas encore lu la Bible
Mais par contre chaque jour, j’suis confronté aux illuminatis
Moi, j’ai peur de Dieu et voir de mon vivant Hasna partir
Devoir lâcher des larmes en essayant, devant ma famille
Pour elle, j’me suis mis à prier, c’est triste à dire
J’aurai dû l’faire avant qu’l’alcool remplisse ma bouteille de cristalline
Mais t’ma la tristesse, parce qu’avec ma femme, c’est trop souvent qu’ça s’termine
Ça reprend, nos cœurs nous font la sère-mi
Nos vies, c’est : tise-bédo, biz’-métro, me parle pas des porcs, j’évite
Ici, l’décor est triste et j’rappe ma vie d’écorché vif
Ma famille d’abord, c’est pas la cité, c’est sur M6
Nous, c’est des jets d’pierre dès qu’en bas du bat’ des sirènes sifflent
L’hymne à la tristesse quand j’vois les business et des cailloux d’crack
Ou quand toi tu t’crois belle parce que des voyous t’draguent
Au fait moi, c’est Georgio, pas sous état d’ivresse
Mais à dire vrai j’chante l’hymne à la tristesse, parce qu’elle m’a attiré

Refrain : Georgio & Artko

x2
L’hymne à la tristesse
Des peines, des joies
Des larmes, des rêves
La fin d’l’adolescence déjà, et j’constate que j’traîne
L’hymne à la tristesse
Des victoires, des défaites
À chaque coup on s’relève
Artko – Georgio loin d’êtres faibles

Couplet 2 : Artko

Ok, d’habitude j’suis hardcore et vulgaire mais là j’ai pas l’envie
Mes darons s’détestent plus qu’ils s’aiment, qui sait si c’est pour ça qu’jsuis parti en vrille
J’t’avoue qu’au fond j’suis triste sa mère
J’veux pas r’produire c’qu’ils vivent mais en amour même quand j’aime au final, ça merde
À c’qu’il parait j’suis comme mon père, j’t’avouerai qu’ça m’embête
Ma mère cache toutes ses peines, 23 piges que j’entends qu’entre eux la coupe est pleine
Ma reine est loin, mes erreurs ont fait d’moi un mauvais roi
Ces mots m’font mal, derrière eux s’cache un adieu, pas un au revoir
J’me dégoûte moi-même à parler d’mon ex comme une pédale
J’bédave pour oublier donc forcément, j’oublie d’arrêter d’bédave
Tout allait bien, j’ai stoppé l’bonheur dans sa course
Sache que dans chaque couple, ça part en couilles quand la confiance, elle doute
J’traîne ma carcasse tout-par, espérant oublier qu’jsuis coupable
Tu m’parlais, j’t’écoutais pas, maintenant, j’suis là à r’gretter mes coups bas
L’hymne à la tristesse : un mélange de larmes et d’encres
En amour moi, j’suis zéro, malgré moi, j’crois qu’j’ai l’profil du cancre

Refrain : Georgio & Artko

x2
L’hymne à la tristesse
Des peines, des joies
Des larmes, des rêves
La fin d’l’adolescence déjà, et j’constate que j’traîne
L’hymne à la tristesse
Des victoires, des défaites
À chaque coup on s’relève
Artko – Georgio loin d’êtres faibles

Couplet 3 : Georgio

L’hymne à la tristesse car au moment où j’dis ça, j’pleure mon amour
Salomé, sache que j’vois toujours le monde à nous
Et p’tit à p’tit, même ma p’tite Yakins m’attriste
Qui aurait pensé qu’elle rentrerait dans cette matrice bédave-tise
Mes frères s’butent au shit, n’ai-je pas des

?

mais des

?

Ça vend un pur produit d’toxic’ : voilà d’où viennent nos mains sales
L’hymne à la tristesse, s’arrête quand un stan fait écouter du vinyle

?

Moi j’rappe mon cœur, normal que toute ma vie y passe

Refrain : Georgio & Artko

x2
L’hymne à la tristesse
Des peines, des joies
Des larmes, des rêves
La fin d’l’adolescence déjà, et j’constate que j’traîne
L’hymne à la tristesse
Des victoires, des défaites
À chaque coup on s’relève
Artko – Georgio loin d’êtres faibles

Une erreur dans nos lyrics, proposez-nous une correction :
Participez et envoyez nous un nouveau lyrics :
CONTRIBUER