La rue

Hatik

Album Chaise pliante II

Couplet 1

Rien qu’on a fait l’tour d’la ville, rien qu’on a baraudé, j’connais chaque recoin d’chaque quartier d’ma ville
J’connais ceux qui s’la jouent bandit parce qu’ils ont arrosé dans l’vide
J’connais les gros méchants et les p’tits gentils et les gros gérants, et les p’tits ients-cli, on sait qui pèse lourd, qui vaut dix centimes
Les années défilent et nos ennemis d’hier sont nos partenaires business
Rien qu’ça fait des sous, rien qu’ça squatte le bitume, rien qu’ça s’enfume et rien qu’ça fait des sous
Le prix du robs c’est pas l’même pour tout l’monde, tu fais des ‘ous mais tu les montres
Tu vas p’t-être ber-tom pour train de vie ou finir en chaise, ouais, mon ami
Le tier-quar est hanté, c’est des rigolos y tapent deux trais puis ils viennent tirer en l’air, ouais
Ils font pas un euro, ils ont pas un mandat, nan, t’as fais le ouf, la mort te donne un rencard, ouais
Joue pas les gros bras d’vant plus dangereux, on t’amande et t’es plus dans l’jeu
J’vois rien d’flippant dans ta pupille, t’es juste un suiveur, ramène-moi ton grand
Te fracasser c’est pas utile, parle moi gros biff, j’ai pas ton temps
La ville nous a matrixé, rien qu’ça s’per-ta pour une carna
Et vu qu’nos tits-pe, font plus d’oseille que les leurs, ouais ça part en carnage
En c’moment c’est un peu ‘auch, ouais, ouais, ouais
En c’moment c’est un peu ‘auch
J’sais d’jà comment ça va finir, ils sont v’nus crier dans mon tieks mais c’est chez eux qu’on va les punir
T’as du métal, on a du métal, on a des tales, on a détaille et rien qu’ça t’allume, et toi tu détales
J’glorifie rien, j’raconte c’que j’entends et c’que je vois parce que j’ai l’soucis du détail
La ville elle est petite
Et y a qu’les montagnes qui s’croisent pas dans tous les cas
Passe sur le boulevard si tu veux renforcer l’ PIB du tier-quar
La vérité c’est qu’on est pas des hagars, et qu’personne cherche les histoires
Parce que histoires, égale boucan, égale condés, égal perte de tales
Et condés égale enquête, égal shtar et c’est une perte de time
Respect à tous les reufs qui font des ‘ous, sans s’faire la guerre et sans engrainer les p’tits
Me porte pas l’œil, y en a fait tellement plus que toi, tu vas faire une crise d’épilepsie
Grace à Dieu j’ai plus les mains dans l’four et j’ai des frères qui m’retiennent des les remettre
Parce que si un s’en sort, tout le monde sort, ouais moi j’ai la mémoire longue
J’sais qui m’a aidé, qui m’a trahi, qui m’a trahi puis m’a aimé
J’ai plus aucune guerre avec sonne-per, j’passe des gros salam par la fenêtre
J’veux partir sans rancœur dans la tombe, vient on s’parle d’homme à homme, vient on parle pas d’vant les gens
Pour mon sang, j’f’rais la guerilla, pour mes p’tits, j’viserais pas les jambes, nan, nan
On a plus d’innocence, nan, nan, douche de feu et d’essence, ouais, ouais
Les histoires d’adolescence, ouais, ouais, sont enterrées dans le sang, ouais, ouais
Ma gueule vient on fait du iaps, j’viens dans ton tieks, tu viens dans le mien
J’t’avance un llet-bi si ya besoin, tu m’avances un llet-bi si y a besoin et avec les années, on s’ra bien de bien, ouais, ouais
Mais avant la paix, y a la guerre et on en est loin
Ça s’est pé-ta d’vant la mosquée, du coup ça demande pas c’qu’on fait, ça demande : “On arrose qui ?”
Trafic ensanglanté comme les diamants Swarovski
T’as p’t-être des gros bras mais les balles transpercent ton corps et la carroserie

Pont

Ouais, ouais, ouais
Ouais, ouais, ouais
Ouais, ouais, ouais

Couplet 2

Eh, y a ceux qui veulent faire la bagarre et y a ceux qui veulent faire la caillasse
Mon tier-quar c’est comme le tien, si t’es un bavon, j’te respecte, nous aussi on a des plavons, t’inquiètes pas
Et tout l’monde a des zins-c’, tu fais des salades puis t’appelles à l’aide
C’est soit tu fais et t’assumes, soit tu fermes ta mère et ta sœur
Viens pas d’vant chez les gens, nan, nan, fais pas l’lourd, t’es léger, ouais, ouais
Tu vas t’faire remonter sur Snapchat ou WhatsApp, les condés tournent en Skoda ou Passat
Et rien qu’ça débite, rien qu’ça charbonne, par ici, y a du bon pep’s et des cônes à vendre
Avant t’étais la famille mais t’as voulu faire l’king donc c’est plus comme avant
Tu t’fais rafaler, t’as pas l’temps d’chahed, pas l’temps d’embrasser ta pauvre mère
Et d’l’autre côté, j’sais qu’ils rêveraient d’me faire depuis qu’j’suis exposé sur le net
Mais hamdoulah, j’marche sans sécu’, ouais, ouais, eux ils sortent sans pécule, ouais, ouais
Il est v’nu gonfler à bloc, ouais, ouais, mais il r’part sans ses couilles, ouais, ouais
Mon avenir dans les cordes, mon enfance dans l’décor, du sang et des corps, d’la sueur et des larmes, des cris et des armes
Mes miroirs et mes cornes mais té-ma c’qu’on incarne, ouais, ouais
J’ai débordé du cadre, et y a mon p’tit qui cabre, et si il perd la vie, Moi j’serais d’humeur macabre, ouais, ouais, ouais, ouais
J’ai pas peur des armes mais j’ai peur du ciel
T’as vendu deux grammes, t’as pas fait l’casse du siècle
Éjectable est l’siège, la vie tient les cartes et j’aime trop mon tieks mais faut qu’j’m’en écarte
Pour moi la vie d’rue n’a plus aucun charme, mais on fait avec jusqu’à c’que l’on parte
Vas-y d’mande aux petits pourquoi ils s’tapent, ils sauront même pas quoi t’répondre

Pont

Tu veux allumer comme Tony M, mais tu vas juste te faire éteindre
Tu veux allumer comme Tony M, mais tu vas juste te faire éteindre
Tu veux allumer comme Tony M, mais tu vas juste te faire éteindre
Tu veux allumer comme Tony M, mais tu vas juste te faire éteindre

Outro

Ouais c’est bien la rue, ah ouais, ouais, ouais, ouais, ouais
La rue, ah ouais, ouais, ouais, ouais, ouais
C’est bien la rue, ah ouais, ouais, ouais, ouais, ouais, la rue, la rue
Ouais c’est bien la rue, ah ouais, ouais, ouais, ouais, ouais
La rue, ah ouais, ouais, ouais, ouais, ouais
C’est bien la rue, ah ouais, ouais, ouais, ouais, ouais, la rue
Ouais c’est bien la rue, ouais c’est bien la rue

Une erreur dans nos lyrics, proposez-nous une correction :
Participez et envoyez nous un nouveau lyrics :
CONTRIBUER