Gustavo Gaviria

Lacrim

Album R.I.P.R.O, Vol. 2

Intro

J’ai dormi sur un nuage
C’que t’as mis d’côté vaut pas le blouson d’ma wife
L’oseille, dis-leur, Mike, on veut d’l’oseille
L’oseille, écoute Lacrim, va faire l’oseille

Couplet unique

Hé c’est fini la mélancolie, de la pure cachée dans mon colis
Fils de pute du Real de Madrid, ton équipe, gros, c’est la Mongolie
Nique ta mère, ta soeur et Twitter, pour des choses on n’a pas de pudeur
Igo, on m’appelle “marigot”, j’fais partir 20 litres de poudre en 48 heures
C’est vrai j’bois du Dom Pérignon, j’fais du chiffre et je les prends tous
Cette année j’ai dû faire le million, j’fume du shit et j’regarde la Grande Ourse
La plupart c’est des bras cassés, le rap game a besoin d’une attèle
J’me lève, j’ai la vue sur la mer, bébé, j’dois raccrocher, y’a Phillip Plein qui m’appelle
Petit déj’, le joint, le café, si j’ai pas dormi c’est du Jack
J’prends le Jet Ultra 2.50, sur la scène j’fais mouiller des chattes
On se bute, on se reproduit, elle a 20 ans, elle est déjà veuve
On vend toutes sortes de produit, mon gros, même des plasmas aux aveugles
T’es une pute t’auras jamais les bons, une spéciale pour le Chaw et le blond
Y’a pas deux solutions, comme dit Pablo, c’est l’oseille ou le plomb
Ils vivent dans le paraître, ils aiment faire les racailles
Après le week-end en boite, la semaine ils feront que manger d’la paille
On a pas les mêmes buts, pas les mêmes putes, pas les mêmes futs
On a pas la même vie, pas la même fille, pas les mêmes feats
La France m’a mise une fiche, un danger monsieur l’agent
Madame je n’suis pas riche, j’suis juste un pauvre qui a de l’argent
J’suis né pour faire de l’oseille, ou bien faire de l’horreur
J’leur laisse la liberté c’est juste pour qu’ils commettent une erreur
Demande à Seb, que des narvalos, ces boloss tombent tous dans l’panneau
Avec ta bourse tu peux seulement t’acheter un p’tit pédalo
Ils sont malades d’Ebola, j’suis petit d’taille comme Nicolas
Tu représentes les fils de pute qui courent, moi j’suis l’cours du dollar
Fuengirola, Benalmádena, Féfé sur la côte jusqu’à Marbella
L’argent fait tourner les têtes, encore deux trois millions et j’me barre de là
Pour Jean-Mi’ et Sami, ils payent une sale addition
Le rap c’est l’intérim, dès qu’j’ressors du chtar, c’est leur fin de mission
Tu ne pourras rien faire, ni même prier la Madone
T’as besoin d’la parole, tu lèves le doigt, je la donne

Outro

Lacrim, R.I.P.R.O 2
(Ehh) Si tu veux la parole, tu lèves le doigt, je la donne
Big up si tu travailles ou si tu fais passer la tonne

Une erreur dans nos lyrics, proposez-nous une correction :
Participez et envoyez nous un nouveau lyrics :
CONTRIBUER