Hors de Portée

Lord Esperanza

Album Hors de Portée

Intro

Yeah, holy shit, damn
Hey yo, Esperanza, comment vas-tu ?
Ça roule, ça roule, comme en voiture

Couplet 1

Flow tonique, fume l’hydroponique
Je suis venu, j’ai vu et j’suis reparti pour tout niquer
Aujourd’hui, tes rappeurs oublient les chromes
J’vis ma vie, mes apparts, tout nikel chrome
Sur moi, t’as misé, la musique, c’est pour m’amuser
Après ta muse sur la Tamise, la lumière sera tamisée
J’ai fumé tant de kilos d’zeub que j’suis ankylosé
Y’a pas que le but de faire, tranquille l’oseille
Et puis comme tant de philosophes, j’ai eu l’envie d’oser
Y’a pas que le but de faire, tranquille l’oseille
Donc, j’pars sur une île paradisiaque, pour sa fiscalité
Ouais tout le monde a vu every body’s out, vous êtes disqualifiés
Comme tous les traits de Mona Lisa, on est d’bonne qualité
Évitez, je l’évite et j’ai capté les bails en tant que pâle visage
Donc par fatalité, on finit tous alités
Ouais, tout l’été, j’ai haleté mais arrêtez de m’allaiter
Pour deux-cinq mondanités, sinon que des indemnités
J’ai attelé ma tâche tant j’ai rappé, j’sais pas, j’ai changé
Monter des étages sans déraper sont des preuves tangibles
Y’a pas d’épreuve sans danger donc la vengeance froide se mange
Bientôt j’prends la tangente, pourquoi pas partir vers Tanger ?

Couplet 2

On verra là-bas sur commande
Quand j’kicke les types se demandent
Si la dynastie ça r’commence
Dans ce jeu-là, j’ai les commandes
Je les commande et s’est comme àç
T’es dans le coma, j’suis hors du commun
Qui a dit qu’un petit babtou ne pourrait pas percer ?
Ne courrez pas, perso, j’aime j’suis bourré, pas pressé
Mais il parait que j’apparais, j’ai tant pé-ra qu’ils sont paros
Le tempérament pas réglé, comme la température d’Paris
Parait les gars faut obtempérer, ça tourne pas rond dans les paperasses
Qui fait bien les intempéries, c’est pas pratique quand les papes brassent
Comme par hasard, dans les parage,s ça prend des paras
Trop de parasites parisiens qui font ça par habitude
Passe à Saint-Lazare comme des peau-rouges, ça fait peur, hein ?
Ces types pas rasés paraissent paresseux
Mais tard, la nuit tue, tard, la nuit tue
Ouais ouais ouais, tard, la nuit tue
J’annonce la fin comme les Mayas donc faut mailler par tout moyen
Mais y’a des ien-cli, trop d’maillons pas besoin de mouiller l’maillot
J’annonce la fin comme les Mayas donc faut mailler par tout moyen
Mais y’a des ients-cli, trop d’maillons pas besoin de mouiller l’maillot
Mais dans c’cas-là
Mon ascension sociale, une escalade
Est-ce qu’elle a une escale à faire ?
Mais dans c’cas-là
Mon ascension sociale, une escalade
Est-ce qu’elle a une escale à faire ?
Des fois, des fous m’ont fait des faux mais font des faux bonds dans les faubourgs
Dans les bas-fonds la fonte est fondée, j’finis à Beaubourg
Pas le temps pour les mythos qui veulent parlementer
Pas le temps pour les mythos qui veulent parlementer
Ouais, je ride seul, pas besoin de boussole
Reste tranquille, je resplendis, un peu comme le soleil
Y’a que des clés de sol, salut, c’est les soldes
Mais pour l’underground, j’finirais pas sous le sol

Outro

Qu’ils gardent chez eux leurs ravisseurs
Car à coup sûr, les avis surfent
T’es ravissante, j’suis ravie, sœur
La varice varie, se ressert
Quand mes rats d’Paris font recel
La varice varie, se ressert
Quand mes rats d’Paris font recel
Qu’ils gardent chez eux leurs ravisseurs
Car à coup sûr, les avis surfent
T’es ravissante, j’suis ravie, sœur
La varice varie, se ressert
Quand mes rats d’Paris font recel
Varice se ressert
Quand mes rats d’Paris font recel
Varice se ressert

Une erreur dans nos lyrics, proposez-nous une correction :
Participez et envoyez nous un nouveau lyrics :
CONTRIBUER