Polaroïd

Lord Esperanza

Album Polaroïd

Couplet 1

La mort fane les fleurs
L’amour est morphine
Mon cœur meurtri se morfond dans des limbes d’endorphine
Je n’ai pas encore fini
Mon âme se consume puisque le vice l’éffleure
Je repense à ma mère en pleurs
Elle n’a plus de douleurs
Voit ses espoirs en couleurs
Le sentiment défile sur des diapositives
Ton ombre se déshabille
Je pense à nos heures perdues
Tant qu’le déshonneur perdure
Tu n’seras pas positive
Tu veux, un péché, un billet
Tu veux, m’empêcher de briller
Mais c’était écrit dans mes larmes cognitives

Refrain

Oh, addictions sur Polaroïd (sur Polaroïd)
Oh, addictions sur Polaroïd (sur Polaroïd)
Ils veulent nous enlever ce qu’on a fait nous même
Oh man, oh man
Jeune prince devient phénomène (ay)
Laisse parler tes phéromones (ay)
Mais j’n’ai pas de regrets concernant notre histoire
J’ai trouvé de l’espoir pendant toutes ces nuits noires
Je te suivrai peu importe où ça mène

Couplet 2

Il ne faut pas faire pleurer sa mère, j’ai compris ça plus récemment
Faut savoir implorer ses morts, j’le revois déclarer ces mots
Mon oncle savait qu’l’heure a sonné, qu’la raison n’est qu’enracinée
Plus profond mon corps a saigné, malgré ça mon cœur est si net
Car ici même pour ainsi dire l’amour meurt et t’es renseigné
T’aurais signé pour un pacte quand tard le Seigneur t’a résigné
Comprenez bien qu’la race humaine change pas sans déclarations
L’éclat rationnel de nos songes vont terrasser nos narrations
Mais nos parties sont clairs et semblent enterrer sous des plaies récentes
Faut plaire aux siens, le temps rassure
La partition m’intéresse
J’atterris sans y renoncer le vent souffle sur torrent sec
J’ai les yeux vers la terre sainte qui m’annonce que j’peux me lancer
Y’a pas qu’l’amour qu’on veut semer
Je pars plus riche qu’ovationné
J’ai déjà su couver ces mots la lumière n’éclaire assez
Mais j’rêve toujours d’éclore au sommet
Je te promets qu’on va s’aimer
Maintenant vous comprenez comment je fais pour clore un sonnet

Refrain

Oh, addictions sur Polaroïd (sur Polaroïd)
Oh, addictions sur Polaroïd (sur Polaroïd)
Ils veulent nous enlever ce qu’on a fait nous même
Oh meyn, oh meyn
Jeune prince devient phénomène (ay)
Laisse parler tes phéromones (ay)
Mais j’n’ai pas de regrets concernant notre histoire
J’ai trouvé de l’espoir pendant toutes ces nuits noires
Je te suivrai peu importe où ça mène

Couplet 3

Lumière au bout du tunnel
J’te fais du mal mais tu m’aimes : nature humaine
Mes craintes sont soudaines
S’appliquent à nous fuir pour fleurir sur de vieux nénuphars
Mais je ne peux rien en faire
Au-delà de nos rêves dans les neiges éternelles
J’vois qu’un ange est terni par les flammes de l’enfer
Oh wow, oh no
J’photographie nos songes
Bafoué dans l’innocence
Pris dans l’orage de l’ignorance
La pluie tambourine sur nos mains sales
Mais c’est pas vraiment ça
On reproche aux autres c’qu’on veut pas voir en soi

Refrain

Oh, addictions sur Polaroïd (sur Polaroïd)
Oh, addictions sur Polaroïd (sur Polaroïd)
Ils veulent nous enlever ce qu’on a fait nous même
Oh man, oh man
Jeune prince devient phénomène
Laisse parler tes phéromones
Mais j’n’ai pas de regrets concernant notre histoire
J’ai trouvé de l’espoir pendant toutes ces nuits noires
Je te suivrai peu importe où ça mène

Une erreur dans nos lyrics, proposez-nous une correction :
Participez et envoyez nous un nouveau lyrics :
CONTRIBUER