T’Aurais Voulu

Niro

Album Paraplégique (Réédition)

Couplet 1

T’aurais voulu qu’j’te dise quoi ? Qu’j’te racontes des histoires
Pour qu’tu m’applaudisses moi, tous les vendredis soirs
T’aurais voulu qu’j’te dise que j’vend la CC aux B.C.B.G
Pour que ces PD d’suceurs de bites achètent mes CD
C’est, Niro, pas un rappeur à deux francs six sous
Ici on souffre khey, noie les soucis sous la pisse
Où j’traîne, y’a qu’la mort et l’oseille qui soude
Et encore tôt ou tard elle dé-soude, on finit déçu à cause des sous
C’est, pas la même vie pas les même storys dans ma chronique
Les ouistitis ont des brolicks et ils tirent sur des gorilles
Rappeur haute catégorie hami si j’meurs
J’ferais pas des freestyles avec 2Pac et Mickael Jack à la Ivory
T’aurais voulu qu’j’te dise que, j’deal que, j’brille que
J’vis d’ma musique que, j’tire sur les flics
Et, puisque j’vendrai jamais de dis-que
J’vise que les vrais, le reste qui nique leurs mères, eux et leur dick euh

Refrain

Un peu d’patience ont veut pas crever les grands
On veut vivre parmi les vrais, et mourir parmi les grands
T’aurais voulu qu’on fasse quoi, qu’on pose nos culs où les zoulous s’assoient
Pour croqué la vie à pleine dents jusqu’à c’pété la mâchoire gros
La jalousie les tueras, réfléchis pas fais ta vie
Essaye pas de les soigner de cette maladie incurable
Nique sa mère en vrai ça reste que du rap
On f’ra c’qu’il faut pour investir dans des trucs durables

Couplet 2

T’aurais voulu quoi toi qui parle mal avec ta bouche la
T’aurais voulu que je rap pour que j’dise que j’ai des pouch-ka
La banlieue c’est dangereux, gros ta raison d’te chier dessus
Viens faire un tour dans ma zone si tu veux en être sûr
T’aurais voulu être respecter, commence par respecter tes sœurs
Fait en sorte qu’elles sortent pas pour se faire péter dans l’ascenseur
La réalité dépasse la fiction, les conditions de vie dans ma ville
On fait monter le vice et baisser les convictions
A ton avis est-ce qu’on va mourir pieux ? Allah ou Ahl3em
C’qui est sur, c’est qu’parti comme on est on va pas mourir vieux
L’impression de perdre mon temps a écrire, je me dis que si y a pas de khaliss
J’vais rayer le rap de ma liste, retourner bicrave des litres
Faire de la manutention, vendre des barrettes, me marier
Faire des gosses, payer la pension quand cette salope va se barrer
Et toi tu voudrais que je te passe la bague au doigt ?
Y’a rien a gratter sale kahba, vas y barre toi de la

Refrain

Un peu d’patience ont veut pas crever les grands
On veut vivre parmi les vrais, et mourir parmi les grands
T’aurais voulu qu’on fasse quoi, qu’on pose nos culs où les zoulous s’assoient
Pour croqué la vie à pleine dents jusqu’à c’pété la mâchoire gros
La jalousie les tueras, réfléchis pas fais ta vie
Essaye pas de les soigner de cette maladie incurable
Nique sa mère en vrai ça reste que du rap
On f’ra c’qu’il faut pour investir dans des trucs durables

Couplet 3

J’voulais juste représenter ma ZUP moi à la base
J’étais pas là pour faire le gangsta, d’ailleurs j’écris pas c’que j’ai pas fais
Et même c’que j’ai fais j’le cris pas, tout seul quand j’suis à la barre
Pas là pour le spectacle hami, ici personne n’est parfait
T’aurais voulu que j’mette que des kahbas dans mes clips
Que j’continue à rapper, sur des face b tah’ Mobb Deep
Alors qu’ils ont que d’la merde dans les oreilles et dans les slips
J’ai pas les moyens d’faire un feat avec Ryan Leslie
T’aurais voulu que j’reste là à ken et deal, à fumer d’la hiy’
J’suis comme toi hami, j’veux récupérer c’que la rue m’a pris
Toutes ces années à traîner, bicrave d’la henna, baiser des traînées
Fumer d’la canasse engrainé, dans des plans tout khéné
Canaliser ma haine de Blois à Paname toujours le même rat
Pas prêt d’changer parce que mon putain d’quartier m’a imprégné
À tous les vrais qui creusent, qui s’en battent les couilles du buzz
Nique sa mère le rap, tant qu’les vrais sont là pour foutre le zbeul’

Refrain

Un peu d’patience ont veut pas crever les grands
On veut vivre parmi les vrais, et mourir parmi les grands
T’aurais voulu qu’on fasse quoi, qu’on pose nos culs où les zoulous s’assoient
Pour croqué la vie à pleine dents jusqu’à c’pété la mâchoire gros
La jalousie les tueras, réfléchis pas fais ta vie
Essaye pas de les soigner de cette maladie incurable
Nique sa mère en vrai ça reste que du rap
On f’ra c’qu’il faut pour investir dans des trucs durables
T’aurais voulu rejoindre notre communauté ? C’est par ici

Une erreur dans nos lyrics, proposez-nous une correction :
Participez et envoyez nous un nouveau lyrics :
CONTRIBUER