Fantômes

OrelSan

Album La fête est finie

Intro

Hum…
Hey
Mmm..
San..
San , San, San, San, San, San, San, San
Hey, hey
San, San, San, San, San
Hey, San, hey, hey
San, San, San, San
Hey (hey), hey, San
Hey, hey

Couplet 1

J’essaye plus d’ressusciter des fantômes
Le teint pâle, les dents jaunes
On n’a jamais d’grandes causes
On avait juste des temps d’pause
On m’a dit : “Maintenant, faut qu’tu sois sérieux
Faut devenir un homme”
J’ai vu des mecs marrants s’prendre au sérieux
Plus jamais faire rire personne
J’ai l’cerveau qui déconne
C’est leurs insultes qui résonnent
Récemment, plus j’me questionne
Plus j’me rapproche de l’exode
Les mecs vieillissent d’viennent pires qu’avant
Être un homme, c’est garder une part d’enfant
Tu sombres dès qu’t’ignores c’que la vie t’apprend
Y’a pas d’raccourci vers le firmament, c’est dur de tenir sa langue
Dans l’lit d’Satan, les dangers portent un visage d’ange
J’sais qu’finalement y’a personne qui m’attend, si j’agis bizarrement
C’est pas qu’j’oublie ma vie d’avant, j’y pense différemment

Pont

Y’a pas de psy’ sans patient ; leur haine est juste un passe-temps
J’vous baise, soit dit en passant ; j’connais c’qu’on perd en gagnant
Nombreux seraient les absents si y’avait pas d’diamants, sans
Couronne sur la tête, j’m’en battrai les couilles royalement ; San

Refrain

Bien sûr qu’j’mens quand j’dis qu’j’en ai rien à foutre
Ça serait dommage que tu sois l’seul qui souffre
Han, t’inquiète pas, mes problèmes vont bien
T’inquiète pas, mes problèmes vont bien

Couplet 2

Tu t’fous d’ma gueule et j’fais l’mec stupide
J’me fous d’ta gueule mais j’suis plus subtile
T’as pris la confiance, t’es plus lucide
“Désolé, les gars, c’est juste une rime”
Ma vie, c’est comme marcher sur une ligne
J’me barre en couilles quand y’a plus d’surprise
T’es mon amour, elle, c’est juste une fille
J’ai la mélancolie blues du king
J’étais censé t’emmener sur une île
Île-de-France, et nos rêves puent l’urine
Qu’est-ce que j’vais dire à mon futur fils ?
“Désolé mais y’a plus d’futur, file”
Oui, c’est vrai, t’es jolie, mais raconte pas ta vie
C’est vraiment plus la peine
Depuis qu’t’as mis en ligne toute ta vie
Tu m’ennuies comme si j’t’ai déjà ken’
J’vois plus d’photo, j’vois qu’le négatif
Comme ma plus grande peur, c’est qu’mon verre soit vide
Quand j’roulais trois heures pour une baise rapide
Et qu’ça jouait les divas comme des vieilles actrices
Quand j’bossais trois semaines pour une paire d’Asics
Pour une Air Max 8, pour une veste à zip
Pour un mec raciste, j’voulais faire d’la ‘sique
J’voulais refaire ma vie, s’te-plaît, laisse-moi vivre
J’voudrais être naïf, plus croire mon cœur que mes yeux
Voir un Indien dans Paris avec des fleurs, voir un mec amoureux
Mais y’a plus d’magie dans un tour où tu connais les ficelles
On a failli être amis, maintenant, j’sais qu’ça sera juste du business

Outro

Malgré les beaux habits, les vestes sont réversibles
On restera faux amis, tu peux chercher d’autres cibles
Ils t’appellent “la famille”, pourraient baiser ta fille
Attendent que tu tombes pour te mettre un penalty
Méfie-toi ou tu finiras sous sédatifs
Sois proche de tes ennemis, c’est comme ça, c’est la vie

Une erreur dans nos lyrics, proposez-nous une correction :
Participez et envoyez nous un nouveau lyrics :
CONTRIBUER