Multiplayer (Intro)

S.Pri Noir

Album État d’esprit

[Paroles de “Multiplayer (Intro)”]

Couplet 1

Dès l’réveil, négro, c’est automatique, automatique
J’pense qu’à une chose, c’est faire du khaliss, de l’auto-khaliss
J’ai l’bon produit pour qu’tous ils khalass, automatique
Fuck un appart’, b’soin d’un palace, b’soin d’une valise
Une valise remplie d’milliers d’dollars, gros, réalise
Les rotations des shtars dès le tin-ma font qu’on balise
Le temps c’est de l’argent automatique, automatique, yeah
Et c’est la même depuis des années, si ils savaient
Mon kho perd la vie dans une allée, oh mon ami
Alger, Sénégal ou Mali, la mort ou la vie
Autour de moi, les problèmes gravitent
La rue, ça rend un peu parano, y a pas d’paradis
En vérité y a pas d’hermano, Gina aime Manny
Virée nocturne dans un quatre anneaux avec quatre amis
Sur la photo, que des têtes cramées
Sur la photo, que des têtes cramées, le bruit des flingues
Résonne dans la rue du roi d’Alger, j’marche sur des s’ringues
J’ai fait ce qu’il faut, ce qu’il fallait
Depuis que ma mère s’en est allée
Tout est noir

Couplet 2

J’suis pas né pour finir comme un guetteur
DM avec la fille de l’inspecteur, le premier qui jacasse, on le fait taire
Et ces pétasses sentent bien qu’on est déter’
Ça fait bien longtemps que j’ai cassé ma puce et j’suis bien plus rentable que c’que la C rapporte
J’faisais mes petits plavons dans la bre-ch’, pour de l’espèce colorée dans la poche
Ramène-toi calibré, frère, si t’es aud-ch, elle a la bonbonne coffrée dans la tte-ch’
Fougères vingtième, tu connais mon adresse, écoute la mélodie que fait le Glock
Elle a vu ma te-tê placardée dans la presse, elle a cru que j’allais vouloir garder le gosse
J’ai dit à Djibril qu’il faut garder la pêche, j’ai dit à papa que j’vais garder le magot
J’suis en plein cœur de Miami avec une Lambo Murcielago
Je vis la vida des frères Diaz
Je vis des chèques d’Adidas, je n’paie aucun d’mes habillages
Balmain, Moncler, Cartier, tu nous connais
Un jour à la Fashion Week, un jour avec les gros bonnets
Un manque de respect et je t’envoie la sauce
Si je rate ton cœur, sache que j’aurais tes fesses
J’ai le choix entre le gros et le détail
Entre la bave d’Hollande et l’écaille
Pourquoi tu fais le chaud ? On va te fuck
On est tous rodave dans le périmètre
Je ne claque pas mes pesos dans la boîte
Mes reufs font tomber la neige dans le bât’
Putain, c’est ma pute, me dis pas qu’c’est ta pote
Si tu dois des sous on va casser ta porte

Outro

Ouah
Mais ils ne comprendront jamais (jamais)
Mon état d’esprit est noir, mais ils ne comprendront jamais (jamais)
On prend des risques tous les soirs (on prend des risques tous les soirs)
Mais ils ne comprendront jamais (jamais)
On avait zéro au départ, mais ça ils ne comprendront jamais
Mon état d’esprit est noir, mais ils ne comprendront jamais
On prend des risques tous les soirs (on prend des risques tous les soirs)
Mais ils ne comprendront jamais (jamais, jamais, jamais, jamais)
J’ai mes atouts, j’ai mes défauts (j’ai mes atouts, j’ai mes défauts)
Un peu comme tous les hommes (un peu comme tous les hommes)
J’ai le quartier dans les vaisseaux

Une erreur dans nos lyrics, proposez-nous une correction :
Participez et envoyez nous un nouveau lyrics :
CONTRIBUER