Je roule au ralenti

Seth Gueko

Album Barlou

Refrain : Jason Voriz

J’suis dans l’centre-ville sous molly en Audi, je promène ma zine
J’ai ma weed, mon zat, ma bouteille de Sprite et ma prométhazine
Je roule au ralenti
Je roule au ralenti
Je roule au ralenti
Ma bouteille de Sprite et ma prométhazine

Couplet 1 : Jason Voriz

C’est essentiellement de zat et d’azote que mon corps se compose
J’ai envie d’te baiser tout de suite, pétasse dis-moi où est-ce qu’on s’pose ?
Grâce à la weed, avec la nature je suis en pleine osmose (ah)
À cause de la codéine, je trip, je suis en plein cosmos
Prométhazine dans la potion, j’dépasse les proportions, j’m’en ressert une portion
Puis une autre portion, cérébrale commotion, j’suis en slow motion
Soudainement j’ai une petite pointe au cœur, j’veux pas mourir d’une O.D codéine comme DJ Screw, Pimp C ou Speaker Knockerz
Ma pétasse sous ya-baa scrute d’un petit air moqueur, tellement déçu par l’espèce humaine
Sin si la vie est une pute trop courte dès fois j’ai l’impression que je baise une naine
Jason Voriz est un pur spécimen, Full Moon Party et milk-shake aux champi’
Doudoune, parking, je freestyle comme

XXX

80 E de la pure qu’est-ce qu’t’en dis ?
Ma mère prie à chaque pour qu’je reste en vie
Manstrr !

Refrain : Jason Voriz

X2
J’suis dans l’centre-ville sous molly en Audi, je promène ma zine
J’ai ma weed, mon zat, ma bouteille de Sprite et ma prométhazine
Je roule au ralenti
Je roule au ralenti
Je roule au ralenti
Ma bouteille de Sprite et ma prométhazine

Couplet 2 : Seth Gueko

Barlou
Je ne crains que Dieu, je ne crains pas ton feu comme la mère des dragons
Paris, gare du Nord, train de fou, Gueko toujours dans l’dernier wagon (toujours)
C’est pas mon cœur, non c’est mon élastique qui prend les décisions
Nos armes sont métalliques, ont les meilleurs mécaniques de précision
Ta Cendrillon tue ses embryons et

se qualifie décente ?

Viens par ici, descends, viens faire une plongeon dans ma piscine de Champ’
La weed asphyxie les gens, dans l’cendrier du ghetto s’quantifie les cendres
Rien de fascinant, les accidents de bécane nous scarifient les jambes
Ne viens surtout pas me chercher des poux sur ma calvitie naissante (calvitie naissante)
Les MC’s tout rris-pou tarifient leur fiente, la punchline est terrifiante
Je sais qu’t’as un époux mais ta petite fente me semble intéressante
J’appuie pas sur l’champ’, j’roule au ralenti, si tu es méchante j’éclate ton colo’ au ralenti

Refrain : Jason Voriz

J’suis dans l’centre-ville sous molly en Audi, je promène ma zine
J’ai ma weed, mon zat, ma bouteille de Sprite et ma prométhazine
Je roule au ralenti
Je roule au ralenti
Je roule au ralenti
Ma bouteille de Sprite et ma prométhazine

Barlou

Une erreur dans nos lyrics, proposez-nous une correction :
Participez et envoyez nous un nouveau lyrics :
CONTRIBUER